Les étudiants en Techniques de travail social, Mahée Lafrenière, Megan Laplante, Jolène Bédard, Jimmy Chabot, Catherine Leblanc, Justine Lefebvre, Amélie Jean et Karel Godbout accompagnés de Sabrina Roy, conseillère municipale du District de la Madeleine, Caroline Guay, directrice de Démarche des premiers quartiers, Joanie Duquette, animatrice à Rouge FM et porte-parole de la marche des différences et Jean-François Aubin, enseignant au département des Techniques de travail social à l’annonce des dix projets.

Dix projets pour démontrer l’importance du travail social

TROIS-RIVIÈRES — Une cinquantaine d’étudiants en Techniques de travail social réaliseront dans le prochain mois un ensemble d’actions qui vont permettre d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Ceux-ci démontreront l’importance du travail social dans la communauté.

Cette année, dix projets seront réalisés dans les quartiers Sainte-Cécile et Saint-Philippe. Ces projets ont été identifiés après des rencontres avec des citoyens pour valider les besoins.

Réalisés en partenariat avec la Démarche des premiers quartiers, les nombreux projets s’adressent aux familles, aux jeunes enfants, aux adolescents, aux femmes et aux personnes âgées. L’organisme communautaire agira à titre de coordonnateur terrain de toutes ces actions. La directrice de l’organisme Caroline Guay soutient que ces projets répondent à un réel besoin. «Ce qu’on trouve intéressant dans ce partenariat, c’est que les étudiants arrivent avec une analyse très poussée des besoins, des problématiques de ces quartiers. Ils font des actions qui sont réalistes, ce sont des projets qui sont mobilisateurs et porteurs.»

Parmi cet ensemble d’action, l’Opération propreté Saint-Philippe sera la première activité proposée le 28 avril au parc Victoria dès 13h30. L’opération de ramassage de déchets va permettre à la communauté d’être sensibilisée aux enjeux environnementaux qui les entourent.

L’événement Sociét’aîné, qui aura lieu le 2 mai de 11 h à 15 h à la Maison de quartier Saint-Philippe, a pour but d’informer et de sensibiliser les personnes âgées sur les bienfaits de la mise en place d’un réseau social.

Le 5 mai à 13 h 30 au parc Lemire, l’activité La solidarité entre femmes, ça se tient! prendra place pour informer les femmes sur leurs droits et l’importance de les faire respecter. Cette même journée, l’activité Développons-nous en santé propose une matinée parents-enfants sous forme d’ateliers et d’échanges à la Maison de la famille Chemin du Roi.

Les familles pourront bouger ensemble le 6 mai prochain lors d’une demi-journée d’activités et de jeux dans le parc Victoria.

Le 9 mai à l’école Saint-Philippe, les élèves de cinquième et de sixième année auront l’opportunité de mettre en image la vision qu’ils ont de leur quartier en laissant aller leur côté créatif.

La marche des différences, qui se tiendra le 11 mai à 14 h, mettra en lumière les problématiques sociales telles que le racisme, l’égalité des sexes, les différences dans les orientations sexuelles et de pauvreté. Le point de départ sera dans le stationnement de l’organisme Comsep.

Uni pour un rallye, un rendez-vous familial qui a pour but de favoriser le lien entre le parent et l’enfant à l’aide d’activités interactives aura lieu le 12 mai de 10 h à 13 h au parc Lemire.

L’activité Cuisine-et-vous s’adresse aux parents de jeunes adolescents qui désirent découvrir de nouvelles idées culinaires et partager avec les autres membres leurs propres recettes. Elle aura lieu le 16 mai à 9 h aux locaux des cuisines collectives de Francheville.

Finalement, le tableau Craie-Action est un projet d’action collective donnant une voix aux jeunes du quartier Sainte-Cécile et sera situé dans le parc Lemire. Une activité d’inauguration aura lieu le dimanche 20 mai à 13 h 30.

«Même si parfois on ne le reconnaît pas assez, Trois-Rivières est une ville étudiante. C’est beaucoup de jeunes qui ont un impact important dans la ville, autant au niveau économique qu’au niveau social. La beauté de l’annonce, c’est l’impact des étudiants dans leur ville», affirme Jean-François Aubin, enseignant au département des Techniques de travail social.

Denis Rousseau, directeur des études au Cégep de Trois-Rivières, se dit content que les étudiants prennent cette initiative. «C’est extrêmement important pour le Cégep de travailler, non seulement avec les entreprises et la communauté, mais avec les gens qui vont être touchés directement par ces projets. Dans les faits, chacun des projets va permettre à des gens de sortir de leur quotidien, de vivre une expérience nouvelle.»