Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, sa conjointe Kathleen Bélanger, directrice de l’UTA et directrice du Service de la formation continue et de la formation hors campus de l’UQTR, Christine Dallaire, coordonnatrice de l’UTA et Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.

Dix ans pour l’Université du troisième âge de l’UQTR: parce que le savoir n’a pas d’âge

Trois-Rivières — Créée en 2009, l’Université du troisième âge (UTA) de l’UQTR célèbre son dixième anniversaire avec une programmation automnale riche d’une soixantaine d’activités et de formations dans des domaines variés. Et en dix ans, on dénombre pas moins de 11 000 inscriptions, pour un total de 4000 apprenants, et plus de 700 activités dispensées par 145 formateurs.

C’est toutefois le 27 janvier 2008 que les administrateurs de l’UQTR ont exprimé leur volonté de valoriser l’apprentissage tout au long de la vie. «L’apprentissage n’épuise jamais l’esprit», a lancé le recteur Daniel McMahon, en citant Léonard de Vinci. Dans son allocution, il a évoqué la présidente du comité fondateur, Louisette Lord Bolduc, dont le conjoint, Gaston Bolduc, est aussi maintenant impliqué dans le comité des fêtes, aux côtés de Jean-Marc Vézina.

Vendredi, l’UTA présentait une conférence de l’anthropologue Serge Bouchard dans le cadre de sa traditionnelle journée d’information et inscription. Et du même coup, la directrice de l’UTA et directrice du Service de la formation continue et de la formation hors campus de l’UQTR, Kathleen Bélanger, dévoilait le nouveau slogan: l’UTA: Parce que le savoir n’a pas d’âge!

«Il faut se souvenir que l’UTA a connu un succès dès ses débuts alors que l’organisation avait reçu trois fois plus d’inscriptions que les prévisions anticipées. La demande n’a cessé de croître, tout comme l’offre des activités et la multiplication des points de services», a-t-elle raconté.

Aujourd’hui, l’UTA offre des activités dans neuf villes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, soit Trois-Rivières, Drummondville, Batiscan, Louiseville, Nicolet, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Narcisse, Saint-Tite et Shawinigan.

Dans le cadre de ce dixième anniversaire, la population pourra assister le 6 décembre à une conférence de Gilles Proulx intitulée Les Noëls dans le monde. Des activités destinées aux grands-parents et leurs petits-enfants auront également lieu durant la semaine de relâche, du 2 au 6 mars 2020, et des grandes retrouvailles réuniront en mai prochain toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin au succès de l’UTA.

Parmi les nouveaux cours offerts, on a souligné, entre autres, l’histoire politique du Canada français racontée par les textes, 1791-1995, la psychologie du comportement criminel et l’initiation au droit criminel. Il sera aussi possible de parfaire son anglais de façon originale.

«L’UTA s’inscrit dans la mouvance qu’on est en train de créer, soit une ville intelligente, une participation citoyenne et la mise en commun de l’information», a commenté le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Finalement, on a rappelé que l’UTA visait initialement à permettre aux adultes de 50 ans et plus d’acquérir de nouvelles connaissances et d’élargir leur horizon tout en mettant à profit leurs propres expériences. Or, l’UTA accueille également des apprenants de tous âges. «Il n’est jamais trop tard pour apprendre», a ajouté Mme Bélanger.

Pour connaître la programmation d’automne 2019 ou pour s’inscrire, il suffit de visiter le site www.uqtr.ca/uta.