Guillaume Vermette était en compagnie des élèves de l'école Saint-Léon et du matériel de cirque fabriqué par ceux-ci.

Distribuer du bonheur avec le clown humanitaire Guillaume Vermette

Les élèves de l'école primaire Saint-Léon ont rencontré, lundi matin, le célèbre clown humanitaire Guillaume Vermette. La visite de l'artiste dans leur établissement venait en quelque sorte boucler la boucle à un projet qui s'est échelonné sur plusieurs mois.
Le projet consistait à offrir l'opportunité aux écoliers de confectionner du matériel de cirque pour des élèves en Afrique. Guillaume Vermette irait ensuite les livrer personnellement au professeur bénévole d'acrobatie et de cirque Prosper Kalfassoro Dioma, qu'il a rencontré au Burkina Faso lors d'un voyage précédent.
Les jeunes ont donc profité de leur rencontre avec le clown humanitaire pour lui remettre une valise pleine de matériel de jonglerie qu'ils avaient recueilli et confectionné l'année dernière.
C'est à la suite d'une publication sur la page Facebook «Guillaume Vermette, clown humanitaire» que Claudia Lamothe, membre du personnel de l'école Saint-Léon, a contacté le principal intéressé il y près d'un an.
«Je le suivais sur sa page Facebook et il est très actif. Il fait plusieurs publications sur les personnes qu'il rencontre lors de ses voyages. C'est à ce moment-là que j'ai vu un article qui parlait de Prosper et de l'école où il enseigne. Il expliquait qu'il n'avait pratiquement pas de matériel pour travailler. Nous nous sommes dit que nous allions en créer», explique-t-elle.
Les élèves volontaires et les enseignants ont donc profité de leurs heures de dîner l'hiver dernier pour fabriquer des quilles, des balles et des anneaux.
«Nous avons fabriqué du matériel tranquillement pas vite. Nous avons fait quelques achats, mais la plupart des matériaux utilisés pour la fabrication venaient de dons. Afin que les objets soient le plus durable possible, les enseignants ont mis la main à la pâte pour les solidifier», ajoute Mme Lamothe.
Guillaume Vermette, qui quittera le 1er octobre, était emballé par le projet lorsqu'il a été approché.
«Lorsque Claudia m'a contacté pour me parler de son projet, je suis tombé en amour avec l'idée. Je me suis dit wow c'est trop beau, c'est une super belle initiative», souligne celui qui passera un mois au Burkina Faso.
Clown humanitaire
Originaire de Trois-Rivières, Guillaume Vermette fait le tour de la planète. Il va là où les besoins sont le plus important afin de répandre des sourires, du bonheur, de l'amour et de l'espoir en utilisant ses compétences tels que le clown, le cirque et sa formation en psychologie.
Lors de ses voyages, il fait affaire avec plusieurs organismes internationaux. Il se promène notamment dans les orphelinats et les camps de réfugiés afin d'offrir des moments de normalité aux enfants vivants dans des situations de guerre.
Depuis plus d'un an, le Trifluvien fait de l'aide humanitaire à temps plein. Il ne pense pas revenir au Québec avant le mois de mars 2018.
«Après mon voyage au Burkina Faso, je vais aller en Russie. Je suis également en discussion pour aller en Irak, mais ce n'est pas fait encore. Par la suite, je vais aller en Thaïlande et en Birmanie aussi», souligne-t-il.
Il est possible d'aider au financement des voyages de Guillaume Vermette en faisant des dons directement sur sa page Facebook.