Dans l’ordre habituel, on retrouve Nathalie Beauchemin, administratrice de la Fondation, Léonie Deschênes, professeure de musique, Elyse Anne Carter à la batterie, Mégane Beaulieu à la flûte et René Bérubé, président de la Fondation.

Distinction musicale

TROIS-RIVIÈRES — Une cinquantaine de jeunes, de Nicolet à Parisville, qui étudient la musique à l’école Jean-XXIII de Saint-Wenceslas, se sont démarqués au dernier Festival des Harmonies du Québec à l’Université de Sherbrooke avec deux médailles d’or et deux médailles d’argent dans quatre catégories différentes. La Fondation médicale Jean Pierre Despins m.d. contribue financièrement à raison de 300 dollars, jugeant que la musique est bonne pour la santé des jeunes.

Tourisme Nicolet-Yamaska
C’est sous le signe du renouveau que Tourisme Nicolet-Yamaska souligne la saison estivale 2018. On note l’exposition Maudite Boisson au Musée des religions du monde (8 juin) sur les rapports sociaux autour de la consommation d’alcool dans l’histoire du Québec. Du côté du Musée des Abénakis (29 juin), le visiteur pourra se laisser surprendre par l’exposition L’Indien au-delà d’Hollywood sur l’image des autochtones dans la culture populaire.

Côté théâtre d’été, la pièce humoristique Vague de fond est présentée au Théâtre du Coq de Sainte-Perpétue à partir du 28 juin. Et il y a aussi la programmation du Théâtre Belcourt.

Parc écomaritime de l’Anse du Port, Festival du cochon du 2 au 5 août, Challenge 255, du 16 au 19 août et 20e édition de la Grande Tablée du lac Saint-Pierre le 13 octobre: voilà autant d’attraits soulignés par Tourisme Nicolet-Yamaska. En matière d’hébergement, on suggère l’Hôtel Montfort et les Campings de l’Île du Fort et du Port Saint-François.

Tourisme Nicolet-Yamaska est toujours à la recherche de candidats afin de combler ses trois postes de conseillers en séjour. Les personnes intéressées peuvent faire parvenir leur candidature à dg@tourismenicoletyamaska.com. Pour les informations touristiques, on peut consulter le site www.tourismenicoletyamaska.com/fr/.

Aquathlon à l’école Le Rucher
À la dernière journée de classe, le 22 juin en matinée, les élèves à besoins particuliers de l’école Le Rucher, à Sainte-Angèle, relèveront un défi de dépassement de soi, un aquathlon, soit une alternance de nage et de course à pied. Cette deuxième édition se tiendra au Faubourg du Mont-Bénilde et les fonds amassés iront directement à l’école pour financer du matériel spécialisé et des activités. L’an dernier, c’était la cause de l’autisme qui avait été choisi à Trois-Rivières.