L’hélicoptère de la Sûreté du Québec avait été appelé en renfort pour chercher Jacques Arbour dans le secteur Saint-Jean-des-Piles.

Disparition de Jacques Arbour: l’enquête est close

SHAWINIGAN — L’enquête entourant la disparition de Jacques Arbour, cet homme de 62 ans porté disparu la semaine dernière au camping La Rochelle, puis retrouvé sans vie mercredi midi non loin du chemin du Parc national à Saint-Jean-des-Piles, est maintenant close. Selon toute vraisemblance, il s’agirait d’un geste volontaire, mentionne la Sûreté du Québec.

Rappelons que Jacques Arbour avait quitté le camping La Rochelle dimanche dernier pour se rendre à son travail, dans une épicerie de Shawinigan. Il ne s’était toutefois jamais rendu au travail. Son véhicule a été retrouvé lundi midi à Saint-Jean-des-Piles, où des recherches terrestres et avec l’hélicoptère ont été menées.

Une douzaine de policiers et plus d’une vingtaine de bénévoles se sont joints aux recherches, qui ont abouti mercredi midi avec la découverte du corps de M. Arbour dans un lac à quelques kilomètres de là. Une enquête du coroner a été ouverte, mais les conclusions de l’autopsie concluent à un geste volontaire.

Toute personne ayant des idées suicidaires ou ayant un proche qui présente des comportements pouvant laisser croire à des idées suicidaires peut communiquer en tout temps avec le Centre de prévention du suicide au 1-866-APPELLE.