Les six étudiants de l’ÉTS en génie de la construction Philip Mcallister, Kevin Hakin Étienne, Marc-André Brunet, Félix Sauvageau, Camille Mondou et Frédérica Bouffard sont très fiers d’aller aider des gens dans le besoin au Rwanda.

Direction Rwanda

Trois-Rivières — Six étudiants du baccalauréat en ingénierie de l’École de technologie supérieure s’envoleront en août 2018 pour le Rwanda afin d’aller bâtir un centre de santé. Ce projet humanitaire est estimé à près de 100 000 $.

Félix Sauvageau, un résident de Bécancour, sera l’un des participants lors de ce voyage. «On part pendant quatre mois, on planifie tout de A à Z. On fait la conception, l’estimation des prix et on construit l’entièreté du bâtiment. On doit aussi trouver les fonds nous-mêmes. Actuellement, nous avons près de 8000 $. On a donc encore du chemin à faire», précise-t-il.

Le centre de santé qui aide plus de 10 000 personnes sera construit dans une région rurale du Rwanda. Une nécessité pour les résidents, car le centre le plus près se trouve actuellement à plus de six kilomètres.

«Il y a quelques années, une femme enceinte a perdu ses eaux et elle est décédée en se rendant à l’hôpital le plus proche. La communauté a donc exprimé son besoin d’obtenir un Centre de santé, car ils ne veulent plus qu’une situation comme celle-ci se reproduise. Nous avons donc décidé de les aider gratuitement», précise-t-il.

Les étudiants ont reçu plusieurs demandes de pays du tiers-monde voulant de l’aide humanitaire. «Nous avons choisi l’option avec les meilleures chances de pérennité et le projet qui touchait le plus de personnes», précise M. Sauvageau.

Le centre de santé, qui sera terminé en décembre 2018, abritera entre autres une salle d’attente, une salle de consultation, un laboratoire et une pharmacie. Les soins y seront prodigués par des sages-femmes et un médecin.

Outre leurs cours habituels à l’ÉTS, les étudiants doivent travailler 30 heures par semaine sur ce projet.

Un comité de sélection du Programme de regroupement étudiant pour la coopération internationale (PRÉCI) choisit les étudiants qui formeront la nouvelle cohorte. Pendant près d’un an, les étudiants sélectionnés sont entraidés par l’ancienne cohorte, soit les membres du PRÉCI.

Chaque année depuis maintenant 25 ans, des groupes de cinq étudiants se rendent dans un pays du tiers-monde pour construire des bâtiments, des puits, des centres communautaires, etc. Jusqu’à présent, ce sont 19 pays qui ont été aidés par les étudiants de l’ÉTS.

Plusieurs collectes de fonds seront nécessaires afin de mettre sur pied ce projet humanitaire. Les étudiants ont créé une page GofundMe, ils ont loué des bars pendant le Super Bowl et la Saint-Patrick.

Il est toujours possible d’envoyer des fonds sur la page GofundMe: PRECI 2018.