Guy Caron est le seul Québécois dans la course à la succession de Thomas Mulcair.

Direction du NPD: Guy Caron reçoit trois nouveaux appuis

Guy Caron reçoit trois nouveaux appuis dans la course à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD), dont celui de deux ex-députés.
Il s'agit de Rosane Doré Lefebvre, élue dans la circonscription d'Alfred Pellan au Québec lors de la vague orange de 2011, du Saskatchwenais Lorne Nystrom qui a été député de 1997 à 2004, et de la coprésidente des Jeunes néo-démocrates du Canada, Lia Storey-Gamble.
Cela porte à six le nombre d'appuis obtenus par Guy Caron depuis son entrée dans la course avec ceux des ex-députées Chris Charlton et Jean Crowder ainsi que celui de la députée Ruth Ellen Brosseau.
Ruth Ellen Brosseau est la seule élue du caucus néo-démocrate à lui avoir donné son soutien, mais d'autres pourraient faire connaître leurs intentions au cours des prochaines semaines.
Le député Peter Julian s'est retiré de la course à la direction du NPD la semaine dernière faute de financement. Il comptait l'appui de cinq députés québécois, dont Alexandre Boulerice, Pierre-Luc Dusseault, François Choquette, Brigitte Sansoucy et Robert Aubin. Ceux-ci n'ont pas encore fait savoir s'ils appuieraient un autre candidat.
Guy Caron est le seul Québécois à s'être lancé dans la course à la direction du NPD. Il fait face aux députés fédéraux Charlie Angus et Niki Ashton et à Jagmeet Singh, une étoile montante du NPD en Ontario.
Les quatre candidats croiseront le fer mardi soir lors d'un débat à Saskatoon.