La mairesse sortante Diane Aubut.
La mairesse sortante Diane Aubut.

Diane Aubut visera un troisième mandat

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Sainte-Anne-de-la-Pérade – La mairesse sortante de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut, a déjà les yeux fixés sur l'automne 2021, alors que celle qui cumule deux mandats d'expérience dans la plus prestigieuse chaise du conseil municipal affirme hors de tout doute qu'elle sera sur la ligne de départ en vue des élections municipales prévues dans un an.

«Après deux mandats, on connaît bien nos dossiers et j'aime mon travail, alors je prévois continuer», lance d'entrée de jeu Mme Aubut, soulignant que le dossier du développement domiciliaire dans sa municipalité fait partie de ceux qui lui tiennent le plus à cœur.

Informée de l'intérêt pour la politique de l'ancien grand patron de Cogeco Media, Richard Lachance, la mairesse affiche un sourire en coin.

«S'il veut se présenter, c'est libre à lui, comme aux autres d'ailleurs. Tout le monde est libre de se présenter. Peu importe qui se présente, c'est une démocratie. Ça n'influencera pas ma décision de me présenter ou non, elle est prise depuis longtemps», assure-t-elle.

Diane Aubut croit tout de même que les dernières années en tant que mairesse peuvent lui être salutaires.

«Je pense que l'expérience que je possède peut être un atout, mais en bout de ligne, c'est la population qui va décider.»

Inquiète pour les petits poissons

Alors que la COVID-19 continue à frapper, la mairesse s'interroge sur l'orientation qui sera prise par l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne.

Y aura-t-il de la pêche aux petits poissons cette année?

«Les citoyens et moi sommes préoccupés. C'est un événement important chez nous. Je sais qu'ils sont encore dans l'attente et qu'ils réfléchissent», confie-t-elle.

Avant de se présenter à la mairie de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut a également occupé les fonctions de conseillère municipale pendant un mandat.