La Ville de Trois-Rivières a vécu un précédent déversement d'eaux usées en 2018, alors qu'un bris était survenu à la station de pompage principale du secteur Cap-de-la-Madeleine en juin dernier.

Déversement d'eaux usées dans le Saint-Maurice

TROIS-RIVIÈRES — Quelque 700 mètres cubes d’eaux usées, soit 700 000 litres, seront déversées quotidiennement durant plusieurs jours dans la rivière Saint-Maurice en raison du bris d’une station de pompage à Trois-Rivières.

Le moteur de la pompe de la station Le Corbusier a rendu l’âme. Le déversement obligé a débuté mercredi midi et les autorités municipales font le nécessaire pour régler la situation dans les meilleurs délais.

«Il faut regarder ce dont on a besoin pour réparer le tout. Ce ne sont pas des pièces faciles à trouver. On cherche partout en Amérique du Nord. On pense aussi à louer une pompe pour avoir le temps de réparer la nôtre. Le but est de repartir la station de pompage le plus vite possible afin d’avoir le moins d’eaux déversées possible», raconte Yvan Toutant, porte-parole du cabinet du maire.

Le poste de pompage du Corbusier dessert une quarantaine de résidences. Selon M. Toutant, si le délai est assurément de plusieurs jours, c’est qu’il faut se donner le temps de trouver les pièces requises, de les faire transporter et de les installer.

«Ce n’est pas une pompe neuve, donc les pièces sont plus difficiles à trouver. La Ville garde certaines pièces, mais c’est le moteur qui est mort. Il faut trouver un moteur et les pièces.»

Yvan Toutant rappelle que la Ville de Trois-Rivières regroupe plus d’une centaine de stations de pompage sur son territoire. Des déversements se produisent notamment lorsque des pluies fortes s’abattent sur une courte période, envoyant le surplus dans le fleuve Saint-Laurent et dans la rivière Saint-Maurice.

«Ce n’est pas une situation exceptionnelle. Et c’est comme ça partout au Québec», déclare le porte-parole.

La Ville de Trois-Rivières a vécu un déversement d’eaux usées en juin dernier. Un bris sur un transformateur électrique du poste de pompage principal du secteur de Cap-de-la-Madeleine a forcé le déversement de près de 60 000 mètres cubes d’eaux usées dans la rivière Saint-Maurice durant une journée, ce qui correspond à environ 60 millions de litres d’eau.