Anick et Natasha Lévesque étaient très émues d'avoir réussi la descente en rappel à l'hôtel Delta.

Deux soeurs unies dans la maladie et les défis

Les soeurs Anick et Natasha Lévesque sont unies dans la maladie, comme dans les défis où les sensations fortes sont au rendez-vous.
Toutes deux atteintes de la sclérose en plaques, elles ont participé ensemble samedi à la 4e édition de la décalade au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques, un défi qui consiste à descendre en rappel face vers le sol sur le mur de l'hôtel Delta de Trois-Rivières. 
Si les premiers pas sur le mur de l'hôtel Delta semblaient quelque peu chambranlants, les deux femmes ont pris de l'assurance au fur et à mesure qu'elles se rapprochaient du sol. Elles ont été accueillies chaleureusement par des proches venus sur place pour les encourager. 
«On a eu un moment en haut à s'habituer à l'idée et à la hauteur. Mais j'avais peur que mes jambes ne tiennent pas le coup», avoue Anick Lévesque, dont les jambes n'ont plus la force qu'elles avaient en raison de la maladie. 
«Le mur devient comme un plancher», ajoute sa soeur Natasha, également très fière d'avoir réussi sa première de trois descentes. 
Les deux soeurs s'étaient lancé le défi de réaliser la décalade ensemble. «On ne voulait pas décevoir», note Natasha Lévesque. 
Outre le défi personnel que la décalade représente, les deux femmes estiment qu'il est très important de soutenir la Société canadienne de la sclérose en plaques. «C'est très important ce genre d'événement pour la société. Ça permet de financer notamment la recherche pour guérir cette maladie», soutient Natasha Lévesque. 
«Il y en a de plus en plus qui sont atteints. Les chercheurs doivent trouver la source du problème. Ce n'est pas facile vivre avec ça», ajoute sa soeur. «La décalade c'est de l'inconnu, mais tous les jours pour une personne qui vit avec la sclérose sont de l'inconnu.» 
Cette année, pas moins de 27 personnes ont participé à la décalade. Leurs efforts ont permis d'amasser entre 25 000 $ et 30 000 $ au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques. «C'est un événement majeur pour nous. Et toutes les sommes amassées pour la décalade restent dans la région», précise Denis Baribeau, le président de la section régionale de la Société canadienne de la sclérose en plaques. 
Les organisateurs pensent déjà à la prochaine édition. Ils souhaitent y apporter quelques nouveautés pour célébrer le cinquième anniversaire de l'événement. Des descentes à la noirceur sont même envisagées. «C'est sûr qu'on va faire quelque chose de spécial», conclut Denis Baribeau.