Un résident de la résidence des Bâtisseurs, à La Tuque, a contracté la COVID-19 et deux autres ont été mis en isolement préventif.
Un résident de la résidence des Bâtisseurs, à La Tuque, a contracté la COVID-19 et deux autres ont été mis en isolement préventif.

Deux nouveaux cas de COVID-19 dans des résidences de La Tuque et de Trois-Rivières

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Deux résidences appartenant à Gestion Résidences des Bâtisseurs, à La Tuque et à Trois-Rivières, font face à de nouveaux cas de COVID-19. Un pensionnaire de la résidence des Bâtisseurs de La Tuque et un troisième employé de la résidence Place Belvédère, à Trois-Rivières, ont contracté la maladie, a-t-on appris mercredi.  

À La Tuque, deux autres résidents ont par ailleurs été mis en isolement préventif. Ils devront passer un test de dépistage et les employés de la résidence surveilleront s’ils développent d’autres symptômes, selon une lettre envoyée aux résidents dont Le Nouvelliste a obtenu copie. Dans cette lettre, la directrice générale de la résidence, Manon Côté, indique aussi que tous les employés de la résidence seront soumis au protocole de dépistage de la santé publique d’ici dimanche. 

«Évidemment, nous renforçons les mesures de prévention et la poursuite de la mise en place des protocoles rigoureux tels que le port du masque en tout temps, les lunettes de protection pour les employés de service, la réduction du nombre de résidents à la salle à manger, le retrait d’activités ne permettant pas de respecter la distanciation, la gestion d’un registre, la prise de température à l’entrée et à la sortie et autres mesures de prévention régulières comme le lavage fréquent des mains et nettoyage des surfaces afin de prévenir la propagation de la maladie», écrit Mme Côté. 

Il n’a pas été possible de savoir mercredi si le résident atteint a été hospitalisé ou non. Par ailleurs, ce cas ne figurait pas dans le bilan du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, mercredi. Il devrait cependant être comptabilisé dans le bilan de jeudi. 

La résidence des Bâtisseurs compte 138 unités. 

Le maire Tremblay inquiet

Contacté par Le Nouvelliste, le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, s’est dit inquiet de l’apparition de ce nouveau cas sur le territoire de l’agglomération de La Tuque, moins d’une semaine après qu’une élève de l’école secondaire Champagnat eut contracté la maladie. 

«De voir qu’il peut y avoir des éclosions à différents endroits, oui, ça m’inquiète. C’est clair que je vais demander à ce que le comité de mesures d’urgence sanitaire se remette en fonction et qu’il évalue l’état actuel de la situation […] Les gens promènent le virus et oui, ça m’inquiète», a souligné le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay. 

Ce dernier continue de marteler son message. Il faut continuer de se protéger et il ne faut surtout pas baisser la garde. La Ville, via le comité d’urgence, pourrait même devancer certaines mesures pour faire de la prévention et augmenter sa proactivité. 

«On n’hésitera pas à mettre nos effectifs pour faire de la prévention […] Je suis convaincu que les mesures qu’on a prises pendant cinq mois (au début de la pandémie) ont sauvé des vies», a lancé le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay 

Par ailleurs, le maire n’envisage pas de déployer les pompiers sur la route pour faire des barrages. «Ce ne sera pas de la coercition, ce sera de la prévention. On veut prévenir davantage. On veut mieux préparer nos milieux», a-t-il indiqué. 

Un troisième employé de la résidence Place Belvédère, à Trois-Rivières, a eu un résultat positif à son test de dépistage de la COVID-19.

Un troisième employé touché à la Place Belvédère

Gestion Résidences des Bâtisseurs, qui est nouvellement propriétaire de la résidence Place Belvédère, à Trois-Rivières, a par ailleurs annoncé mercredi matin qu’un troisième employé de cette résidence a reçu un résultat positif à son test de dépistage de la COVID-19. 

Selon le communiqué envoyé par l’entreprise, l’employé était toutefois en retrait préventif depuis le 10 septembre. Il semble donc improbable qu’il ait contribué à propager la COVID-19 au sein de la résidence. 

Rappelons que la semaine dernière, deux employés de cette résidence avaient reçu un résultat positif à leur test de dépistage. En conséquence, l’ensemble des 105 employés de l’établissement ont été soumis au protocole de dépistage. Gestion Résidences des Bâtisseurs indique que 80 % d’entre eux ont reçu les résultats de ce test et qu’outre celui mentionné ci-haut, aucun autre employé n’a contracté la COVID-19.

Selon le CIUSSS, une partie des résidents a également passé un test de dépistage et certains avaient été identifiés comme «contacts significatifs» avec des employés porteurs de la maladie. 

«Le personnel portait les équipements de protection adéquats, donc le risque est faible», assure toutefois Julie Michaud, agente d’information au CIUSSS. 

L’équipe de prévention et de contrôle des infections de la santé publique accompagne la résidence pour s’assurer de la mise en place de mesures pour éviter la propagation de la COVID-19, depuis le 17 septembre.

«Une visite a déjà eu lieu pour valider les mesures mises en place dans le milieu. Mais il faut se rappeler qu’avec la première vague, toutes les résidences pour aînés avaient été visitées par notre équipe de prévention et de contrôle des infections, qui avaient fait de la formation sur mesure. Tout a déjà été fait», souligne Mme Michaud, en précisant également que le CIUSSS demeure en contact avec la résidence. 

Un lien entre les éclosions au Cégep et à la résidence?

Mercredi midi, TVA Nouvelles a évoqué la possibilité que l’éclosion à la résidence Place Belvédère et celle au Cégep de Trois-Rivières soient liées, puisque des étudiants auraient travaillé à la résidence. Le CIUSSS n’a toutefois pas pu confirmer cette hypothèse. 

«On ne peut pas faire de lien à ce niveau-là. Par contre, les enquêtes épidémiologiques sont en cours et visent à identifier les contacts significatifs le plus rapidement possible pour freiner une éventuelle propagation», mentionne Julie Michaud. 

Cette dernière précise qu’il n’est pas impossible que des étudiants du Cégep aient travaillé à la résidence, mais indique ne pas en avoir eu confirmation. 

Gestion Résidences des Bâtisseurs n’a pas voulu confirmer cette information non plus, par souci de confidentialité pour les employés, puisque peu d’entre eux ont reçu un résultat positif au dépistage de la COVID-19, indique-t-on. 

La résidence Place Belvédère comprend 435 unités, dont 339 appartements, 11 chambres en unité de soins et 85 condos. L’établissement accueille des personnes âgées autonomes et semi-autonomes. Elle est située sur le boulevard des Forges, en face du Salon de jeux de Trois-Rivières.