L’école secondaire des Pionniers.
L’école secondaire des Pionniers.

Deux matchs scolaires annulés

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La Santé publique a confirmé, vendredi, une éclosion à l’école secondaire des Pionniers où deux élèves de deux classes différentes avaient été testés positifs à la COVID-19 au cours des derniers jours. C’est à la suite de son enquête épidémiologique que la Santé publique a pris cette décision.

Les deux classes touchées étaient déjà fermées et un élève dans une autre classe avait été retiré de façon préventive à cause de ses contacts avec un des élèves infectés.

La moitié d’une équipe de volley-ball de cette école a dû être mise en retrait préventif également.

Une joute de football et une autre de flag football qui étaient au programme, samedi, ont également été annulées.

«Dès qu’il y a éclosion dans une école, il n’y a pas de match», indique la responsable des communications au Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy, Anne-Marie Bellerose.

Un nouveau cas s’est ajouté sur la liste du ministère, en date du 1er octobre, au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir (pavillon de la santé) et à l’école primaire PEI, pavillon Des Forges. Dans les deux cas, ce sont des élèves. Huit élèves ont été retirés à Bel-Avenir par mesure de prévention. La classe de l’élève positif a dû être fermée à PEI.

Des cas ont été détectés une fois de plus à l’école Saint-François-d’Assise (1) et à l’Académie des Estacades (1) en date du 1er octobre, date de la plus récente mise à jour de la liste du ministère.

Du côté du CSS de la Riveraine, un cas vient d’être déclaré positif au Centre Saint-Laurent de Sainte-Marie-de-Blandford où se fait de la formation aux adultes. Il s’agit d’un membre du personnel, indique la secrétaire générale, Émilie Guay. Un membre du personnel est également positif au Centre Saint-François. Il n’y a pas d’éclosion dans ces établissements, précise-t-elle.

Finalement, on compte également un cas à l’école privée CNDA de Nicolet qui serait sous contrôle. Il n’a pas été possible de joindre la directrice vendredi en après-midi.