Deux hommes dans la vingtaine devant la justice

Trois-Rivières — Deux hommes dans la vingtaine ont comparu jeudi au palais de justice de Trois-Rivières concernant des événements qui se sont produits mercredi dans la capitale régionale.

Les policiers se sont rendus à une résidence de la rue Bureau, mercredi en avant-midi, afin de vérifier la présence d’un individu, Mickael Vallières Dussault, qui était soupçonné d’être l’auteur de plusieurs introductions par effraction.

Sauf qu’en voyant les policiers, l’homme en question a pris la poudre d’escampette, ce qui a forcé les forces de l’ordre à ratisser les lieux.

Les policiers n’ont pas eu à chercher trop loin pour l’épingler, car l’individu est revenu sur les lieux un peu plus tard.

Un autre individu qui se trouvait sur place, Jimmy Fortin, était l’objet d’un mandat d’arrestation à propos d’un dossier de menaces.

La police l’a arrêté, de même qu’une femme qui était sur les lieux et qui aurait commis une entrave au travail des policiers.

Mickael Vallières Dussault, 22 ans, fait face à quatre accusations d’introduction par effraction, à une accusation de vol et à trois accusations de bris de promesse. La poursuite s’est opposée à sa remise en liberté après sa comparution. Son enquête sur remise en liberté a été fixée au 7 août.

Fortin, 26 ans, a été accusé de liberté illégale. Durant les fins de semaine, il doit purger une peine de prison reliée à un dossier de menaces. Il aurait cessé de se présenter au centre de détention.

La poursuite s’est aussi opposée à la remise en liberté de Fortin. Il reviendra en cour vendredi pour l’étape de l’enquête sur sa remise en liberté.

La femme a été libérée par sommation.