Deux fois moins de passagers sont montés à bord de la navette fluviale entre Bécancour et Trois-Rivières durant les fins de semaine d’opération depuis le début de la belle saison.

Deux fois moins de passagers

BÉCANCOUR — Depuis le début de la saison, deux fois moins de passagers sont montés à bord de la navette fluviale entre Bécancour et Trois-Rivières durant les fins de semaine d’opération. Et même que l’ajout de traversées les samedis soirs, pourtant réclamé, n’a donné aucun résultat.

«Il ne faut pas se le cacher, il y a eu une diminution de 51 % par rapport à l’an passé. Et l’an prochain, nous allons probablement abandonner les croisières du samedi soir qui n’ont pas eu l’effet escompté», a commenté le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Après quatre week-ends, la navette fluviale a reçu à son bord 794 personnes contre 1632 à pareille date l’année dernière. Or, le premier magistrat attribue cette baisse significative à plusieurs facteurs.

«Il y a une canicule assez exceptionnelle cette année et certains événements majeurs qui avaient lieu l’an passé ne sont pas de retour comme le Rendez-vous des grands voiliers et le Southside Musique Festival», a-t-il fait valoir. Par exemple, dans le cas du week-end des grands voiliers, la navette fluviale avait transporté un total de 578 passagers contre seulement 239 pour la fin de semaine correspondante cette année. Et dans le second cas, l’écart comparatif est de 726 passagers en deux jours contre 197 pour les 21 et 22 juillet 2018.

Et à cela s’ajoute «un certain ralentissement touristique observé en région, sur les deux rives», soutient le maire Dubois. Malgré les chiffres plutôt décevants jusqu’à présent, il s’attend à ce que le service soit maintenu à l’été 2019, même si la décision finale reviendra aux deux villes, comme à chaque année, après un bilan de saison.

«D’autres événements vont venir rebalancer durant le mois d’août. Il va avoir certainement un petit déficit cette année par rapport à l’an passé», admet-il.

Par ailleurs, si pas moins de 104 cyclistes ont exploré Bécancour à vélo par la navette fluviale depuis le 30 juin dernier, l’autobus touristique, qui sera bientôt remplacé par un trolley, maintient la cadence avec un total de 246 passagers contre 255 à pareille date en 2017.

Et le maire Dubois n’est pas peu fier de voir différentes activités être mises de l’avant sur son territoire pour promouvoir les saines habitudes de vie, telles que le Festival du sport de Bécancour, la Tournée des clochers, avec son millier de participants, le Défi du parc de la rivière Gentilly et, en octobre prochain, la Grande marche Pierre Lavoie.