Un employé et un détenu de l'établissement de détention de Trois-Rivières ont récemment contracté la COVID-19.
Un employé et un détenu de l'établissement de détention de Trois-Rivières ont récemment contracté la COVID-19.

Deux employés et un détenu atteints de COVID-19 à la prison de Trois-Rivières

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Trois personnes, soit deux employés et un détenu, ont récemment contracté la COVID-19 au centre de détention de Trois-Rivières.

Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a confirmé vendredi des cas positifs chez un employé et un détenu. Mais selon le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, un deuxième employé aurait aussi contracté la COVID-19, portant à trois le nombre de cas actifs. Dix employés ont dû être retirés de manière préventive de ce milieu de travail, toujours selon le syndicat.

De son côté, le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec indique que puisque la transmission ne s’est pas faite à l’intérieur des murs de la prison, du moins, pas pour chacun des deux cas, il ne s’agit pas d’une éclosion. Les enquêtes épidémiologiques sur ces deux cas sont toujours en cours, afin d’identifier et d’avertir les personnes avec lesquelles elles ont eu un contact qui aurait pu favoriser la transmission de la COVID-19.

Le MSP assure pour sa part que les mesures en place sont adéquates pour limiter la propagation de la COVID-19 à l’intérieur des établissements de détention.

«Depuis le début de la pandémie, plusieurs mesures de prévention ont été mises en place dans tous les établissements de détention de la province afin de limiter la propagation du virus et de protéger la santé et la sécurité des personnes incarcérées et du personnel des établissements de détention», a indiqué le MSP par courriel, vendredi.

Parmi ces normes, les détenus arrivant dans un établissement de détention doivent être placés en isolement préventif. Les repas sont pris en cellule et les aires communes sont inaccessibles. Ces normes sont légèrement plus souples pour les détenus en zone froide.

Selon les plus récentes données disponibles sur le site du ministère de la Santé, l’établissement de détention de Trois-Rivières est le seul au Québec qui compte présentement un cas de COVID-19 parmi les employés. Pour ce qui est des détenus, les prisons de Sorel-Tracy et de Saint-Jérôme comptent aussi chacune un cas actif.