Deux Coups de cœur pour une année chargée

TROIS-RIVIÈRES — Devant la détresse de leurs prochains, les deux personnalités Coup de cœur de la 17e soirée reconnaissance Tête d’affiche ne pouvaient rester les bras croisés. Lui-même sinistré lors des inondations du printemps 2017, Jean-François Blais a initié l’idée du concert-bénéfice Inondés d’amour qui a permis d’amasser 87 500 $ au profit de la Croix-Rouge. Confrontée trop souvent aux impacts physiques et psychologiques du cancer du sein dans sa boutique, Annie Hardy a de son côté mené un combat politique pour que soient remboursées les prothèses mammaires externes.

«Je ne l’ai tellement pas fait pour les honneurs», a déclaré avec émotions Annie Hardy après avoir été nommée Coup de cœur.

«Si vous saviez à quel point je verse des larmes avec les femmes qui viennent dans mon bureau. Elles sont tellement démunies. Ça n’a pas de prix de voir le regard qu’elles ont quand je leur redonne l’estime et la dignité qu’elles avaient perdues.»

Une des deux personnalités Coups de cœur de la 17e Soirée reconnaissance Tête d'affiche, Annie Hardy, est entourée de la ministre Julie Boulet et du président et éditeur du Nouvelliste, Alain Turcotte.

Lorsqu’en 2015 trois de ses amies ont été atteintes du cancer du sein, Annie Hardy a été bouleversée. Déjà confrontée quotidiennement aux ravages physiques et psychologiques d’une mastectomie, la propriétaire de la boutique de sous-vêtements Belles de nuit Belles de jour a décidé de venir en aide à ces femmes qui perdent complètement ou partiellement un sein. Annie Hardy ne pouvait concevoir que Québec ne remboursait qu’en partie les prothèses mammaires externes, alors que les reconstructions mammaires sont entièrement couvertes par l’assurance maladie. Elle a alors entrepris une croisade politique qui l’a même menée à rencontrer le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Avec une pétition en main, elle a finalement obtenu ce qu’elle souhaitait. Québec a annoncé en avril dernier que les prothèses externes seraient maintenant entièrement remboursées.

«Même si la dame a perdu la moitié de son sein, elle a perdu de la dignité. Ça paraît», a ajouté Annie Hardy lors de son discours. «J’ai tellement eu des remerciements de femmes de partout au Québec. Ça fait chaud au cœur. C’est pour elles que j’ai fait tout ça.»

Le travail d’Annie Hardy est loin d’être terminé. Elle vient de mettre sur pied la fondation Mastectomie Québec qui va aider les femmes victimes du cancer du sein en offrant notamment des pièces de vêtements adaptés pour la convalescence.

Inondés d’amour
Comme plusieurs régions du Québec, la Mauricie a été durement affectée par les inondations du printemps 2017. Durant toutes les semaines que l’eau encerclait des centaines de résidences, de nombreuses personnes se sont levées pour venir en aide à leurs voisins. La résidence du réalisateur Jean-François Blais à Yamachiche était parmi celles touchées. Comprenant tout le désarroi que peut entraîner un sinistre, le réalisateur d’En direct de l’univers a lancé l’idée de créer un spectacle-bénéfice pour amasser des dons pour la Croix-Rouge.

La mobilisation des artistes a été incroyable. Le projet lancé par Jean-François Blais a regroupé sur la scène de l’amphithéâtre Cogeco des personnalités comme Annie Villeneuve, France Beaudoin, France d’Amour, Fred Pellerin, Gregory Charles, Rock Voisine, Valérie Carpentier et Véronique Cloutier. Les quelque 5000 personnes présentes ont permis de récolter pas moins de 87 500 $ pour les sinistrés des inondations.

Absent lors de la soirée reconnaissance, car retenu pour le travail à l’extérieur du pays, Jean-François Blais a tout de même préparé une vidéo de remerciements. «Être nommé Coup de cœur, c’est très émouvant. Surtout que je partage les honneurs avec Annie Hardy, une femme inspirante», a-t-il mentionné sur sa vidéo devant une Annie Hardy émue et étonnée de tels propos.

Jean-François Blais tenait aussi à dédier sa nomination comme personnalité Coup de cœur aux sinistrés des inondations. Il estime que ces moments difficiles ont suscité un remarquable élan de solidarité. «On a travaillé en équipe. Et c’est comme ça qu’on se sort d’une crise comme celle-là», a-t-il ajouté avant de lancer l’invitation à toutes les têtes d’affiche de la dernière année de continuer à inspirer les gens autour d’eux.

Fait inusité, Jean-François Blais suit les traces de ses parents. Tous les deux ont également été nommés tête d’affiche. Par ailleurs, il s’agit de la première fois que le jury choisit deux personnalités Coups de cœur.

Faire la différence
Depuis maintenant 17 ans, Le Nouvelliste et Radio-Canada soulignent chaque semaine des personnalités inspirantes qui font la différence dans leur milieu. Certains sont d’infatigables bénévoles qui œuvrent au sein des organismes situés aux quatre coins de la Mauricie et du Centre-du-Québec, alors que d’autres sont dédiées à une cause. Chacune des cinquante-quatre têtes d’affiche de la dernière année est animée par la volonté d’aider les autres, de poursuivre des rêves ou de combattre les injustices.

Dans son discours, la ministre du Tourisme et responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, a salué l’engagement de toutes les têtes d’affiche envers la communauté. «Ce sont des gens extraordinaires qui font la différence dans leur milieu. Permettez-nous de vous dire merci», a affirmé Julie Boulet.

En 17 ans, Le Nouvelliste a présenté les récits inspirants de près de 850 personnes de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Et malgré les années, ce n’est pas les candidatures qui manquent, avoue le président et éditeur du quotidien régional, Alain Turcotte. «Ces personnes sont animées par un dynamisme qui contribue à notre région», a-t-il affirmé.