L'illustratrice Isabelle Mandrou et l'illustrateur et scénariste Laurent Dufreney, venus de France pour participer aux Univers givrés.
L'illustratrice Isabelle Mandrou et l'illustrateur et scénariste Laurent Dufreney, venus de France pour participer aux Univers givrés.

Deux bédéistes français se joignent aux Univers givrés de Shawinigan

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Cette fin de semaine, une foule d’univers littéraires jeunesse se sont côtoyés au Centre des arts de Shawinigan, dans le cadre des Univers givrés. Jusqu’à dimanche, plusieurs auteurs et illustrateurs connus et appréciés des jeunes lecteurs étaient présents pour rencontrer leurs jeunes lecteurs et discuter avec eux. Et pour la première fois cette année, les Univers givrés recevaient deux bédéistes d’outre-mer dans le cadre d’un échange avec une ville française.

Culture Shawinigan, qui organise l’événement, avait invité l’illustratrice Isabelle Mandrou – alias Miss Prickly – et l’illustrateur et scénariste Laurent Dufreney, qui cosignent les bandes dessinées À Cheval et Les Cochons dingues. Dans la semaine qui précédait l’événement, les deux Français se sont également déplacés dans les classes de quelques écoles de la région.

«On a été assez surpris de voir les élèves attentifs, à l’écoute, mentionne M. Dufreney. Ça nous a un peu permis de découvrir comment fonctionnent les classes canadiennes.»

«On a beaucoup apprécié le fait qu’il n’y ait pas trop d’élèves dans les classes, alors qu’en France, c’est plutôt surchargé. Sinon au niveau du public, les enfants restent assez universels! Le dessin les attire, l’échange reste le même et l’envie de découvrir est similaire», ajoute Mme Mandrou.

Les deux bédéistes ont été reçus à Shawinigan dans le cadre de l’accord de coopération en vigueur depuis 2016 entre la ville et celle de Chambéry, dans le département de la Savoie, en France. Les Univers givrés et le Festival international de la bande dessinée de Chambéry ont naturellement été mis en lien dans le cadre de ce partenariat.

«Chambéry nous a conseillé des invités qui sont venus passer la semaine avec nous pour faire des ateliers dans des écoles et dédicacer leurs oeuvres. On espère bien pouvoir aller à Chambéry de notre côté aussi pour voir ce beau festival-là», explique Stéphanie Gamache, coordonnatrice à la médiation culturelle chez Culture Shawinigan.

Outre ces deux bédéistes, les Univers givrés recevaient cette fin de semaine Daniel Brouillette, l’auteur de Bine et L’Gros, invité d’honneur de l’édition 2020 de l’événement. Parmi les autres invités, notons Mathieu Benoît (L’Gros et Rock et Steel), Julie Royer (Pinceau et Gribouille Bouille), Philippe Poulin (Sam et Flo), Jean François Laliberté et Sacha Lefebvre (U-Merlin), François St-Martin et Marc Bruneau (Dans la tête de François), Patrick Marleau (Rock et Steel) et Julien Paré-Sorel (Aventurosaure).

Les jeunes lecteurs peuvent obtenir une dédicace personnalisée de leurs auteurs et illustrateurs favoris aux Univers givrés. Sur la photo, le bédéiste Philippe Poulin, qui signe la bande dessinée Sam et Flo.

«Les jeunes sont intéressés, ils voient leurs idoles. Ce sont des livres qu’ils connaissent, qu’ils sont habitués de voir dans les classes. Donc de les voir échanger avec des artistes qui prennent le temps de personnaliser leur dédicace et de parler de leur travail, c’est vraiment beau à voir», mentionne Mme Gamache.

Outre ces rencontres et dédicaces, les visiteurs des Univers givrés pouvaient assister aux nombreuses animations, ateliers et spectacles tout au long de l’événement. 

Un concert de musique de film d’Ateliers et Orchestre symphonique de jeunes Philippe-Filion avait d’ailleurs lieu dimanche. Le bédéiste Julien Paré-Sorel réalisait en direct, par le biais de la réalité virtuelle, des illustrations liées au film dont est tirée la musique que jouera l’orchestre.