Stéphanie Longpré et Stéphane Pratte, membres du personnel de l’école secondaire des Pionniers, ainsi que les élèves Cédric Haché et Justin Langis-Dionne, ont remis des vélos à une quinzaine d’élèves de l’école, dont la jeune Ayah Alabdulleh, nouvellement arrivée à Trois-Rivières.

Des vélos pour les élèves nouveaux arrivants

TROIS-RIVIÈRES — Une quinzaine d’élèves de l’école secondaire des Pionniers de Trois-Rivières ont reçu gratuitement un vélo lundi matin. L’initiative émanant d’élèves et de membres du personnel de l’école visait surtout à rendre service à des élèves pour la plupart nouvellement arrivés au pays et n’ayant pas de vélo à la veille de la saison estivale.

Au départ, les élèves de secondaire 3 de la concentration Sport Plus de l’école secondaire des Pionniers avaient l’habitude, depuis 14 ans, de se rendre à Cuba pour y faire un voyage de vélo. Par la suite, les élèves et leurs accompagnateurs laissaient sur place les vélos amassés grâce à des dons et des initiatives personnelles au Québec afin d’en faire bénéficier le peuple cubain.

Or, cette année, la concentration a amassé plus de vélos que nécessaire, un beau problème, relate Stéphanie Longpré, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire. «Quand on a vu ça, on s’est dit: pourquoi ne pas en faire bénéficier les élèves de notre propre école», explique Mme Longpré.

Ainsi, les enseignants Jimmy Thompson et Stéphane Pratte, de même que les élèves Cédric Haché et Justin Langis-Dionne, ayant eux-mêmes participé au voyage à Cuba, ont entrepris de remettre en état les vélos qui restaient. En même temps, le personnel responsable de ce projet a fait le tour des classes, spécialement auprès des élèves en francisation et en adaptation scolaire, afin de voir qui parmi eux n’avaient pas de vélo à la maison et désirait en avoir un.

«Nous nous sommes tournés vers les élèves en francisation surtout, car ce sont pour la plupart des nouveaux arrivants qui sont au pays depuis peu. On s’en doute bien que lorsqu’on arrive dans un nouveau pays, il y a énormément de dépenses encourues pour les familles afin d’acheter ce qu’il faut, et d’acheter un vélo pour les jeunes n’est pas toujours évident. C’est vraiment un plaisir que de pouvoir leur donner ce petit coup de pouce à l’aube des vacances estivales», constate Mme Longpré.

Au total, quinze élèves se sont vu remettre un vélo complètement remis en état par les instigateurs du projet. Ces derniers aimeraient d’ailleurs pouvoir répéter l’expérience chaque année et invitent les citoyens qui souhaiteraient faire don de leurs vieux vélos encore fonctionnels à communiquer avec le secrétariat de l’école au (819) 379-5822.