Andrée Lamy, présidente du conseil d’administration de La Fenêtre, et Guillaume Dufour Morin, directeur général par intérim de l’organisme, déplorent le fait que des problèmes reliés au transport adapté empêchent plusieurs de leurs participants de pouvoir participer aux activités quotidiennes.
Andrée Lamy, présidente du conseil d’administration de La Fenêtre, et Guillaume Dufour Morin, directeur général par intérim de l’organisme, déplorent le fait que des problèmes reliés au transport adapté empêchent plusieurs de leurs participants de pouvoir participer aux activités quotidiennes.

Des usagers de La Fenêtre pénalisés en raison de problèmes de transport adapté

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Depuis plus de 5 ans, Annie-Kim Charest-Talbot, atteinte de paralysie cérébrale, avait l’habitude de se rendre au moins une fois par semaine du côté de l’organisme La Fenêtre, un centre d’immersion aux arts, afin de participer notamment à des cours de chant et de théâtre. Une sortie hebdomadaire qui lui permettait entre autres de sortir de la maison et de penser à autre chose qu’à ses études. Toutefois, depuis le début de la pandémie, des changements survenus du côté du transport adapté l’ont contrainte à mettre une croix sur son passe-temps favori.