Le Nouvelliste
Julie Lacombe, Sylvain Giroux et Vicky Giroux ne comprennent pas comment près de 200 maisons de Pointe-du-Lac ne peuvent toujours pas avoir accès à Internet.
Julie Lacombe, Sylvain Giroux et Vicky Giroux ne comprennent pas comment près de 200 maisons de Pointe-du-Lac ne peuvent toujours pas avoir accès à Internet.

Des Trifluviens se battent pour être branchés à Internet

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — À l’heure où un reconfinement pourrait survenir à tout moment, où l’on prône de plus en plus le télétravail et où les écoles se préparent à devoir donner des cours à distance advenant une hausse des cas de coronavirus, des résidents de Trois-Rivières ne sont toujours pas capables d’avoir accès à Internet, tout simplement parce que le service ne se rend pas jusqu’à leur domicile. Des dizaines de résidents du secteur Pointe-du-Lac doivent en effet composer avec l’absence de ce service désormais essentiel. Un véritable casse-tête en temps de pandémie pour ces citoyens qui tentent à la fois de conserver leur emploi et de permettre à leurs enfants d’étudier.