Le chantier de réfection du viaduc du boulevard Thibeau dans le secteur Cap-de-la-Madeleine sera prolongé jusqu’à la mi-novembre.

Des travaux qui s'étirent

Trois-Rivières — Alors que l’heure du retour en classe sonne aux quatre coins de la région, les différents chantiers routiers en cours sur le territoire forcent les transporteurs scolaires et automobilistes à planifier leurs déplacements en conséquence aux heures de pointe. Le plus imposant chantier actif, celui du viaduc du boulevard Thibeau, demandera d’ailleurs encore bien de la patience aux automobilistes, puisqu’on apprend qu’il sera prolongé d’un mois, jusqu’à la mi-novembre.

Ce chantier de réfection du viaduc qui enjambe l’autoroute 40 avait débuté durant les derniers jours de l’année scolaire 2017-2018, et continuera d’avoir des impacts pour la circulation à cet endroit, spécialement à l’occasion du retour en classe.

«Les travaux devaient se terminer à la mi-octobre, mais vont finalement prendre plus de temps que prévu en raison d’une intervention plus importante à faire à la dalle de béton. Les entraves demeurent les mêmes que depuis le début du chantier», explique Jean Lamarche, porte-parole du ministère des Transports, soit la fermeture d’une voie sur deux dans chaque direction, la fermeture de la bretelle d’accès à l’autoroute 40 est à partir du boulevard Thibeau sud, de même que la fermeture ponctuelle d’une voie sur deux de nuit sur l’autoroute 40. Aux heures de pointe, des signaleurs routiers s’occuperont de faire la circulation.

Le chantier n’avait pas eu tellement d’impact lors de la fin de l’année scolaire, étant donné qu’il avait ouvert seulement quelques jours avant la fin des classes. Or, avec la rentrée et sachant qu’il s’étirera maintenant jusqu’à la mi-novembre, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy a cru bon de faire un rappel aux parents et au personnel via les réseaux sociaux et le site Internet de la Commission, en plus d’un message qui sera envoyé mercredi sur le portail parents «Mozaïk» pour s’assurer que tout le monde ait eu le rappel.

Les travaux sur le boulevard Laviolette pourraient causer des ralentissements de la circulation à l’occasion de la rentrée des classes.
Le chantier de réfection du viaduc du boulevard Thibeau dans le secteur Cap-de-la-Madeleine sera prolongé jusqu’à la mi-novembre.

«Dès le mois de juin, nous avions avisé les transporteurs, les directions des écoles et les parents qu’il était possible qu’en raison de ces travaux, il y ait des retards, non seulement pour les élèves qui fréquentent les écoles du secteur, mais aussi pour ceux qui doivent faire des transferts. Nous avons aussi avisé notre personnel afin qu’ils prévoient leurs déplacements du matin en conséquence», explique Anne-Marie Bellerose, porte-parole de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

À Trois-Rivières, un autre imposant chantier est celui du boulevard Laviolette, face au Cégep de Trois-Rivières, où la Ville procède au remplacement d’une conduite d’eau potable. Ces travaux, qui ont lieu depuis le mois de mai, perturbent la circulation entre la rue du Carmel et le rond-point du boulevard des Récollets. Le chantier a un impact sur la circulation routière, reconnaît le porte-parole au cabinet du maire de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

«Dans tous les cas, il y a des détours qui sont bien indiqués et que les gens peuvent emprunter. Mais évidemment, il faut s’attendre à un certain ralentissement dans le secteur et les automobilistes doivent prévoir leurs déplacements en conséquence», constate M. Toutant.

Le chantier, qui devait se terminer autour du 10 août, a finalement connu du retard et a été prolongé de plus de trois semaines. Pour la Ville, il s’agit d’un second chantier connaissant des retards, le second étant la réfection de l’autogare du centre-ville, dont la fin des travaux a dernièrement été reportée à novembre.

Un autre chantier aura un impact sur la circulation cette semaine, soit le remplacement de feux de circulation à l’intersection du boulevard des Récollets et de la rue Laurent-Létourneau.

Par contre, il semble bien que les principaux travaux d’asphaltage aient déjà été réalisés et ne devraient pas entraver la circulation outre mesure. «Dès le début des vacances scolaires, nous avons amorcé les travaux d’asphaltage sur les axes principaux, près des écoles et dans le centre-ville notamment. Évidemment, il reste encore certaines portions de rues qui devront aussi être asphaltées, mais ce sont généralement dans des secteurs résidentiels, où les travaux n’auront pas un impact important sur le trafic», note M. Toutant.