Les bordures de ciment de Claude Gordon n’avaient pas été fixées par la compagnie d’asphaltage. Le revêtement était également inégal.

Des travaux d’asphaltage douteux

TROIS-RIVIÈRES — Plusieurs citoyens de la Mauricie dénoncent les travaux réalisés par une compagnie d’asphaltage supposément frauduleuse. Selon leurs dires, l’entreprise aurait dérobé des milliers de dollars à un grand nombre de résidents en utilisant un modus operandi bien précis.

Selon les citoyens touchés, l’entreprise Pavage Excavation Frontenac se présentait chez certains citoyens d’un même quartier pour vanter la qualité de son asphalte avant d’offrir ses services aux résidents à un prix très avantageux sous prétexte qu’elle était en train d’œuvrer dans une cour avoisinante et qu’il lui serait donc facile d’effectuer les travaux en un rien de temps. Enchantés par cette proposition qui pouvait être jusqu’à 35 % moins chère que les services offerts par les autres compagnies, les citoyens acceptaient et, en quelques jours à peine, voyaient leur entrée être complètement remise à neuf par des travailleurs qui semblaient très compétents.

L’asphalte était très inégal et avait même été posé sur le gazon de M. Gordon.

Toujours aux dires des résidents, les choses se gâtaient par la suite alors que les gens se seraient retrouvés avec un asphalte de piètre qualité très souvent inégal et d’épaisseur variable. D’autres qui en avaient fait la demande se sont retrouvés avec des bordures de ciment non fixées et mal mesurées. En résumé, les travaux effectués n’auraient pas été bien faits. Comble de malheur, la compagnie a laissé des amoncellements de résidus dans les cours des résidents ainsi que dans la rue. Évidemment, Pavage Excavation Frontenac attendait d’avoir été payée pour ensuite se montrer impossible à joindre par les citoyens qui n’avaient qu’un faux contrat en main pour se défendre.

«Ils m’ont mis énormément de pression pour que j’accepte leur offre en me disant que c’était maintenant ou jamais. Devant refaire mon asphalte, je me suis dit que je ne devais pas rater ma chance. De plus, ils ont agi de sorte que je ne me doute de rien tout au long de leurs travaux. Ce n’est qu’à la toute fin que j’ai constaté les dégâts dans ma cour puisque j’avais des obligations à l’intérieur pendant qu’ils travaillaient. La seule solution que j’ai eue a été de faire remplacer tout l’asphalte qu’ils avaient mis par une autre compagnie», raconte Claude Gordon, un Shawiniganais qui dit avoir subi des pertes de plusieurs milliers de dollars en raison de cette supercherie.

Les travaux effectués ont laissé place à des accumulations d’eau un peu partout où l’entreprise a œuvré.

Mise au fait de ce qui se passait à la suite d’une quinzaine de plaintes reçues, la Ville de Shawinigan, quant à elle, a donné une amende de 4000 $ à la compagnie pour avoir laissé illégalement des résidus sur la route.

«On a fait tout ce qu’on a pu. Pour le reste, c’est aux citoyens d’avoir recours aux services qui leur sont offerts en tant que consommateurs. Malheureusement, c’est hors de la juridiction de la Ville. On comprend la situation difficile dans laquelle ils sont, mais c’est à eux que revient la responsabilité de libérer la route», mentionne le directeur des communications de la Ville de Shawinigan, François St-Onge. Il souligne également que la Municipalité n’a jamais délivré de permis de vente itinérante à cette entreprise. Les victimes de la fraude ont obtenu un délai de 15 jours pour retirer les débris laissés sur les rues par Pavage Excavation Frontenac.