La portion est de la route Langue-de-Terre à Maskinongé devrait être rehaussée au cours de l’été.

Des travaux cet été?

Maskinongé — La Municipalité de Maskinongé a l’objectif de rehausser dès cette année le niveau de la route Langue-de-Terre. Ces travaux devraient d’ailleurs se dérouler au cours de l’été, à condition d’avoir les autorisations requises.

Il y a plus de trois ans que la Municipalité travaille sur ce dossier. Elle désire remonter la route jusqu’à une hauteur de 18 pouces sur une distance de 560 mètres. Le but de ce projet est de permettre une circulation automobile sur la partie est du chemin qui est plus longtemps inondée que la partie ouest.

Lors de la crue des eaux, des véhicules d’urgence ne peuvent pas toujours se rendre à cet endroit.

Une étude concernant l’impact d’un tel projet sur l’environnement a été réalisée. Les résultats ont été transmis au ministère de l’Environnement, si bien que Maskinongé attend de recevoir le certificat d’autorisation requis pour lancer les travaux.

«Le document a été envoyé à l’Environnement en décembre. Ils ont généralement trois mois pour répondre s’ils acceptent ou pas la demande de certificat d’autorisation. On devrait avoir des nouvelles au cours du mois de mars», raconte le maire de la localité, Roger Michaud.

Maskinongé a besoin de ce document afin de lancer l’appel d’offres pour trouver un entrepreneur. Advenant une réponse positive, le processus serait enclenché assez rapidement.

La tenue d’une audience par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) n’est pas écartée pour l’instant. Selon M. Michaud, il ne semble pas avoir de mouvement citoyen allant en ce sens pour ce dossier. Même si une audience devait avoir lieu, le calendrier des travaux serait maintenu.

«On veut être sécuritaire pour les travaux. On veut que ça se fasse au sec. C’est pour ça que c’est prévu pour la fin juillet, début août», ajoute M. Michaud, en précisant que les travaux se feront après les traditionnelles vacances de la construction afin de ne pas importuner les citoyens.

Les estimations du projet sont de 180 000 $. Le chantier devrait durer deux semaines.

Pas de débordement
À deux semaines de l’arrivée du printemps, le secteur de Langue-de-Terre n’affiche aucune inondation. Le niveau du lac Saint-Pierre est assez élevé, de même que celui de la rivière Maskinongé, mais on s’attend à ce que ça baisse d’ici quelques jours.