Les magasins S3 ont offert une paire de souliers gratuite à une cinquantaine d’élèves des écoles Saint-Philippe et Saint-Paul.

Des souliers gratuits pour des enfants dans le besoin

TROIS-RIVIÈRES — L’ambiance était à la fête, vendredi, alors qu’une cinquantaine d’élèves des écoles Saint-Philippe et Saint-Paul ont pu se choisir gratuitement une paire de souliers du magasin S3 des Récollets, dans le cadre du projet Un pas vers l’avenir.

Le projet a été mis sur pied par le pavillon Saint-Arnaud en septembre. «On est un centre communautaire de loisirs, on excelle beaucoup dans le loisir, mais au niveau communautaire on voulait redonner plus, donc on voulait redonner à la communauté», explique Véronic Cloutier, technicienne en loisirs au pavillon Saint-Arnaud et instigatrice du projet.

Répondre à un besoin

En souhaitant s’impliquer davantage dans son quartier, l’équipe du pavillon Saint-Arnaud a contacté la direction de l’école Saint-Philippe, qui dirige également l’école Saint-Paul. «On a regardé au niveau des besoins pour les enfants et ce qui est ressorti c’est vraiment la nécessité d’avoir une bonne paire de souliers», affirme Mme Cloutier.

Une fois le projet Un pas vers l’avenir initié, les employés du pavillon Saint-Arnaud ont sollicité l’aide des usagers du pavillon, pour finalement récolter plus de 3000 $ en dons et à l’aide de tirages. «Les professeurs nous ont donné l’autorisation d’en parler dans les cours, on a voulu que les usagers du pavillon Saint-Arnaud se sentent impliqués dans le projet», indique Mme Cloutier.

«On a dit oui sans hésitation»

Ce projet reposait sur un partenariat entre le pavillon Saint-Arnaud et la boutique S3 du boulevard des Récollets, qui s’est impliquée dans le projet dès le début. «On sent qu’on participe à donner quelque chose à la communauté qui est dans le besoin», affirme Frank Dubois, directeur des magasins S3.

Les élèves sélectionnés pouvaient se choisir une paire de souliers parmi toutes celles que l’on retrouve à la boutique S3. «Aujourd’hui, c’est vraiment donner au suivant que S3 fait», souligne M. Dubois. «Ça a toujours été une mission prioritaire pour S3, on a toujours fait des activités dans les quartiers plus défavorisés, donc on a dit oui sans hésitation».

D’autres éditions à venir

Devant le succès du projet Un pas vers l’avenir, l’équipe du pavillon Saint-Arnaud ne voit d’autres options que de revenir avec ce même concept l’an prochain. «C’est sûr qu’on va maintenir ça pour plusieurs années», commente Martin Lavoie, directeur général du pavillon Saint-Arnaud.

Il faut dire que l’organisation croyait, au tout début, offrir une paire de souliers à environ 10 jeunes dans le besoin. Finalement, pas moins de 50 élèves ont eu droit à de nouvelles chaussures.

«C’est une belle réussite pour nous, c’est agréable à voir et c’est un besoin, donc on est là pour combler ce besoin-là», conclut M. Lavoie.