Les candidats à la mairie de Trois-Rivières, Éric Lord, Jean Lamarche et Jean-François Aubin, ont pris part lundi à la 3e édition du Déjeuner serveurs d’un matin de la Fondation InterVal.

Des serveurs pour la bonne cause

TROIS-RIVIÈRES — La Fondation InterVal du CIUSSS MCQ tenait lundi la 3e édition de son Déjeuner serveurs d’un matin. Cet événement qui a permis d’amasser un peu plus de 11 400 $ a pu compter cette année sur la participation des trois candidats à la mairie de Trois-Rivières.

Les candidats Éric Lord, Jean Lamarche et Jean-François Aubin ont donc revêtu le tablier du Pacini, où se déroule le déjeuner-bénéfice depuis trois ans, pour servir les convives. En tout, pas moins de 219 billets ont été vendus pour ce déjeuner au profit de la Fondation InterVal. Le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, ainsi que quelques journalistes de la région ont également agi à titre de serveur d’un matin.

«Nous sommes très satisfaits. Nous avons eu de très bons serveurs et nous avons dépassé nos objectifs», affirme la directrice générale de la Fondation InverVal, Julie Gagnon.

Les organisateurs souhaitaient en effet amasser plus de 10 000 $ pour la troisième édition de l’événement. «C’est une belle progression. La première année, nous avons récolté 6000 $, alors que l’année suivante on a amassé 9000 $», précise Julie Gagnon. «Nous avons eu encore cette année plus de participants et plus de serveurs.»

Ce déjeuner-bénéfice est possible grâce à la collaboration du restaurant Pacini de Trois-Rivières. Son propriétaire, Martin Harvey, offre à la Fondation InterVal, la quasi-totalité de son restaurant le temps du déjeuner.

Les 11 400 $ amassés par la Fondation InterVal serviront à acheter des lits électriques pour l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) du CIUSSS MCQ. Cette unité se trouve sur le site du CHSLD Cooke, à Trois-Rivières, et les besoins d’un tel équipement sont importants.