Janik Ouimet, directrice de l’Appui pour les proches aidants Centre-du-Québec.

Des ressources pour soutenir les proches aidants

TROIS-RIVIÈRES — En vue de la période des vacances qui bat son plein, l’Appui pour les proches aidants Centre-du-Québec souhaite rappeler que le quart de la population québécoise continue à veiller sur leurs proches qui sont en perte d’autonomie ou en présence d’incapacité physique, et ce, sans prendre un moment de répit.

Les proches aidants assument leur rôle, peu importe le temps de l’année. «Pendant l’été, tout le monde a sa période de vacances et tout le monde a son temps de repos. Les proches aidants s’impliquent continuellement à l’année longue et certains font du 24 heures sur 24», assure Janik Ouimet, directrice de l’organisme. Effectivement, les proches aidants ont beaucoup de responsabilités sur les épaules. Accompagnement à des rendez-vous médicaux, soutien aux soins personnels, gestion de papier: la liste peut parfois être longue pour ces bénévoles.

Ainsi, Mme Ouimet encourage les proches aidants à partager leur réalité aux membres de leur entourage. «Souvent, les proches aidants vont se sentir plus seuls. C’est important qu’ils en parlent et c’est important d’en parler aussi avec quelqu’un qui est proche aidant. On pourrait leur donner un petit coup de pouce pour alléger leurs tâches», suggère la directrice de l’organisme.

Mme Ouimet souligne qu’il est important de soutenir les proches aidants puisqu’ils sont essentiels dans notre société, ne serait-ce que pour des raisons financières: «Les proches aidants nous font économiser beaucoup d’argent. Il y a des personnes sans proche aidant qui seraient continuellement à l’urgence et qui seraient obligées d’être placées dans des institutions qui coûteraient beaucoup plus cher à l’État.»

De plus, il faut offrir du soutien à ces personnes puisqu’elles peuvent rapidement souffrir d’épuisement. «Souvent, c’est quand ils sont épuisés qu’on se soucie d’eux parce que finalement eux aussi ont besoin de services. À l’Appui, on voit beaucoup de proches aidants d’aînés. Parfois, les proches aidants sont totalement épuisés et on doit intervenir. Le but c’est de leur offrir des services avant qu’ils aient besoin d’une aide plus poussée», explique la directrice de l’organisme.

Il existe des ressources pour épauler ces personnes dévouées. Par exemple, l’Appui Centre-du-Québec soutient ces individus via le service Info-aidant (1 855 852-7784) qui est disponible tout l’été, du lundi au vendredi de 8 h à 20 h. «C’est vraiment une ligne dédiée à toutes sortes de questions. C’est aussi de l’écoute pour les proches aidants qui ont juste besoin de ventiler», rapporte Mme Ouimet. Il existe aussi des services de répit à faible coût et même du soutien psychologique pour les proches aidants.

Selon Mme Ouimet, la demande est grandissante pour ce genre de service. «Pour ce qui est du répit, année après année, la demande est plus grande et on voit que ça répond vraiment à un besoin», soutient-elle. Tandis que pour le soutien psychologique, le nombre croissant de participants et les commentaires positifs témoignent de l’engouement qu’il y a envers ces ressources.

L’Appui Centre-du-Québec peut compter sur l’aide du gouvernement provincial pour financer ses activités.

«Le gouvernement a instauré un fond sur dix ans. Ce fonds a été réparti à travers les régions du Québec. Les administrateurs avec les partenaires de la communauté devaient planifier ce fonds-là pour nous le distribuer», soulève Mme Ouimet. La directrice de l’organisme est très contente de pouvoir compter sur ce financement, car «ça montre que le besoin a été perçu et surtout ça montre l’ampleur que les proches aidants ont».

Rappelons que les Appuis régionaux travaillent avec les partenaires du milieu à développer des services de formation, d’information, de soutien psychosocial et de répit pour les proches aidants d’aînés.

Pour visiter le répertoire des ressources, consultez le www.lappui.org/centre-du-quebec.