L’accès à l’hôtel de ville pour les personnes à mobilité réduite sera amélioré avec la construction d’une rampe estimée à 100 000 $.
L’accès à l’hôtel de ville pour les personnes à mobilité réduite sera amélioré avec la construction d’une rampe estimée à 100 000 $.

Des projets pour 3,3 millions de dollars

LOUISEVILLE — Le programme triennal d’immobilisation de Louiseville prévoit la réalisation de projets estimés à 3,3 millions $, un investissement de près de trois fois inférieur à celui de 2019.

Quelque 575 000 $ sont réservés pour la construction d’un garage au service des loisirs et de la culture, alors que 275 000 $ sont requis pour installer quelque 200 compteurs d’eau, une demande du gouvernement du Québec afin de connaître la réelle consommation d’eau de la localité. L’accès à l’hôtel de ville pour les personnes à mobilité réduite sera amélioré avec la construction d’une rampe estimée à 100 000 $, alors que le service de sécurité incendie sera équipé d’un nouveau camion fourgonnette au coût de 33 000 $.

En incluant les différents projets de réfection d’infrastructures des rues de l’Érable, Édouard et Saint-Paul et de la 3e Avenue, tous conditionnels à l’obtention de subventions, le montant pourrait totaliser 3 319 500 $. On est loin des investissements de 8,7 millions de dollars compris dans le plan d’immobilisations de 2019.

Il faut dire que le plan de l’année qui s’achève comprenait 3,5 millions de dollars pour la deuxième phase de la réfection de l’avenue Dalcourt et 4,15 millions de dollars pour la réalisation de la deuxième phase du secteur résidentiel de la Seigneurie du moulin Tourville.

Ce sont toutefois des études du projet du secteur Tourville qui ont été amorcées en 2019. La réalisation du développement est prévue pour 2022.

Boulodrome et centre communautaire

Les dossiers du centre communautaire et du boulodrome sont toujours en vie. Si le conseil prône toujours la démolition de la bâtisse du centre communautaire, le maire considère qu’une salle communautaire est une nécessité.

«Sur la planche à dessin, on parle d’une salle de réception de 300 personnes. C’est prioritaire», assure Yvon Deshaies.

Pour le boulodrome, un comité a été mis sur pied afin entre autres d’obtenir des subventions. Le maire annonce que la contribution de la Ville dans ce projet est le don du terrain où était situé l’ancien boulodrome.

Louiseville planche sur la mise en place d’un bloc sanitaire dans son corridor de services sportifs, dans le secteur de l’aréna, un projet de 250 000 $.

La Ville souhaite aussi centraliser ses terrains de soccer dans le secteur de l’école l’Escale. Une somme de 100 000 $ est prévue à cet effet.

Gestion de la dette

Louiseville vient de se doter d’une politique de gestion de la dette. Cette politique fait en sorte que chaque projet d’immobilisation est calculé comme une dette potentielle.

La Ville en tient compte dans l’établissement du programme d’immobilisations.