À Amqui comme dans les sept autres habitations du Groupe Château Bellevue, les résidents prennent leurs marches à l’extérieur sous la surveillance des policiers.
À Amqui comme dans les sept autres habitations du Groupe Château Bellevue, les résidents prennent leurs marches à l’extérieur sous la surveillance des policiers.

Des personnes âgées prennent leur marche sous surveillance policière

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
À la demande du Groupe Château Bellevue, les policiers exercent une surveillance des marches quotidiennes prises à l’extérieur par les personnes âgées qui logent dans l’une des résidences du réseau. Cette mesure a été mise en place après que des usagers de la résidence de Shawinigan aient été victimes d’intimidation sur les réseaux sociaux et par la communauté en «tournant son regard vers ces personnes vulnérables», déplore Frédéric Lepage du Groupe Château Bellevue.

«Nous faisons face à de la surveillance abusive par la population et nous souhaitons la calmer», espère le président-directeur général de l’entreprise. Selon M. Lepage, la présence des forces de l’ordre a pour effet de soutenir les employés des résidences ainsi que de rassurer et d’encourager les résidents à respecter les recommandations de la santé publique, dont la distanciation de deux mètres entre chaque personne. «Bien que la plupart des résidents suivent à la lettre les consignes de sécurité, d’autres ont quelques difficultés à respecter les mesures préventives, a-t-il remarqué. On fait appel aux policiers pour sensibiliser nos résidents afin de respecter la distanciation sociale et les rassemblements.»

Frédéric Lepage rappelle que les aînés ont le droit de prendre des marches, que c’est bon pour leur santé et que c’est même encouragé. «Il faut juste s’assurer que ça se fasse en toute sécurité. Puis, quand nos gens prennent leur marche, ce n’est pas un moment, pour les familles, d’en profiter pour enfreindre les règles de sécurité! C’est pour ça qu’on a demandé la collaboration des policiers. C’est pour assurer la sécurité et faire une certaine supervision.» Le président-directeur général ajoute qu’un gardien de sécurité est même en relation constante avec les policiers.

Cette surveillance policière s’effectue dans les huit résidences du Groupe Château Bellevue, dont celles de Donnacona, de Saint-Nicolas, de Pont-Rouge, de Val-Bélair et d’Amqui.