Lisandre St-Cyr Lamothe fait partie d’un comité de parents de Saint-Élie-de-Caxton qui souhaite l’implantation d’un CPE dans la municipalité.

Des parents se battent pour un CPE à Saint-Élie-de-Caxton

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Un groupe de 22 familles se voit déçu d’apprendre qu’un projet de Centre de la petite enfance (CPE) de 31 places ne sera finalement pas implanté à Saint-Élie-de-Caxton. Cela fait un an que des parents de la municipalité se consultent afin de trouver une solution au manque de services de garde.

La possibilité d’obtenir un CPE à Saint-Élie-de-Caxton a vu le jour lorsque le comité de parents a été mis au courant de 31 places octroyées par le gouvernement au CPE Les Services de garde Gribouillis qui ne seraient pas utilisées.

C’est à ce moment que le groupe est entré en contact avec la directrice de ce CPE afin de discuter d’un éventuel projet de service de garde à Saint-Élie-de-Caxton.

La décision finale allait toutefois revenir au conseil d’administration du CPE Les Services de garde Gribouillis à savoir si les places seraient utilisées pour un projet à Saint-Élie-de-Caxton, ou bien tout simplement renvoyées dans les mains du ministère.

Le groupe de parents a donc dû récolter des signatures environ deux semaines avant le conseil d’administration durant lequel il serait décidé ce qu’il adviendrait de ces places disponibles. «Dans ces deux semaines-là, on a travaillé vraiment fort, le comité de 22 familles, pour rassembler le plus d’informations possible», affirme Lisandre St-Cyr Lamothe, une mère de famille qui fait partie du comité.

Un projet refusé

Le conseil d’administration a finalement voté contre l’implantation de ce projet à Saint-Élie-de-Caxton. «Ils trouvaient qu’il y avait déjà trop de projets en cours. [...] Ça leur mettait trop de travail dans un délai trop court», explique Mme St-Cyr Lamothe.

Cette dernière ne semble cependant pas éprouver d’amertume envers ceux qui ont pris cette décision. «Je pense qu’ils voyaient clairement qu’il y avait un grand besoin et une grande demande, mais que ce n’était pas un bon timing pour eux», dit-elle.

Le comité de parents se retrouve donc à nouveau sans projet concret de nouveau service de garde dans la municipalité.

Un manque criant de services de garde

Mme St-Cyr Lamothe affirme qu’il n’existe que quatre ou cinq services de garde dans la municipalité, mais que deux d’entre eux fermeront prochainement, ce qui inquiète les parents du comité. «Ce sont majoritairement des familles qui n’ont aucun service de garde ou qui vont vraiment loin porter leurs enfants à la garderie alors que ce n’est même pas sur leur trajet pour le travail», indique-t-elle.

Signe qu’il y a un manque de garderies à Saint-Élie-de-Caxton, Mme St-Cyr Lamothe a été dans les chanceux qui ont trouvé une place en milieu familial, puisqu’elle a réussi à réserver une place pour sa fille dans les minutes qui ont suivi l’ouverture d’un nouveau service de garde. «En 10 minutes, elle était complète», note la mère de famille.

Des démarches supplémentaires à venir

Chose certaine, la fin de ce projet n’arrêtera pas pour autant les parents de Saint-Élie-de-Caxton d’entreprendre des démarches afin de remédier au manque de garderies.

Mme St-Cyr Lamothe a en effet contacté le CPE Le Pipandor afin de leur souligner l’intérêt du groupe de parents de Saint-Élie d’y implanter un nouveau service de garde. Ils souhaiteraient que le CPE Le Pipandor puisse reprendre les places inutilisées par le CPE Les Services de garde Gribouillis et mettre sur pied un projet dans la municipalité.

C’est que la nouvelle orientation du CPE Le Pipandor, qui souhaite privilégier le lien des enfants avec la nature, correspond aux valeurs du comité de parents de Saint-Élie.

«Notre projet de garderie, on veut que ça représente bien les familles de St-Élie, puis on veut tous que si on réussit à créer une nouvelle garderie, que ce soit orienté nature, que les enfants passent beaucoup de temps dans la forêt, dehors, que le bâtiment qui les accueille soit un bâtiment vert», explique Mme St-Cyr Lamothe.

Toutefois, Mme St-Cyr Lamothe n’est pas au courant des intentions du CPE Le Pipandor quant aux démarches qui pourraient être faites auprès du gouvernement.

Malgré la préférence du comité de parents pour qu’un CPE qui soit implanté à Saint-Élie, Mme St-Cyr Lamothe mentionne qu’une coopérative de service de garde pourrait également être envisagée si les procédures avec le CPE Le Pipandor ne mènent à rien.

Le CPE Les Services de garde Gribouillis n’a pas été en mesure de commenter la décision de son conseil d’administration.