­L’église Saint-Jean-de-Brébeuf
­L’église Saint-Jean-de-Brébeuf

Des offres d’achat formelles pour cinq églises de Trois-Rivières

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La paroisse Du-Bon-Pasteur se retrouve avec un heureux problème sur les bras alors qu’elle a reçu des offres d’achat formelles pour cinq de ses églises, soit Saint-Jean-de-Brébeuf, Jean-XXIII, Saint-Sacrement, Sainte-Marguerite et Notre-Dame-des-Sept-Allégresses.

Le coordonnateur de la pastorale paroissiale et président de l’assemblée de fabrique, Michel Lévesque, avance que la paroisse pourrait toucher pas moins de deux millions de dollars dans l’éventualité où ces cinq offres d’achat se concrétisent. En raison de sa situation financière difficile, qui a d’ailleurs été amplifiée par la fermeture de ses lieux de culte pendant le confinement décrété en réaction à la pandémie de COVID-19, et son parc immobilier trop important pour ses besoins, la conclusion de ces cinq transactions constituerait un scénario idéal selon M. Lévesque. Présentement, la paroisse Du-Bon-Pasteur compte 10 bâtiments dédiés au culte sous sa juridiction.

­­L’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses

«Ce n’est pas banal. On ne parle pas de vendre une église à rabais pour 40 000 $ comme ça s’est vu ailleurs. On sait qu’on est déficitaire et que ça baisse énormément au niveau des revenus et de la pratique. On n’a pas le choix d’accepter qu’on a trop d’églises. Alors peut-être que le momentum est bon [pour vendre]. Le contexte actuel nous est favorable et probablement que ça ne sera pas toujours le cas», indique M. Lévesque.

En raison d’ententes de confidentialité accompagnant les offres d’achat, l’assemblée de fabrique n’est pas autorisée à dévoiler la nature des projets pour l’une ou l’autre des églises concernées ou l’identité des promoteurs intéressés.

­­­L’église Jean-XXIII

«On a vu les plans d’affaires et ce sont des gens extrêmement sérieux. Il y a énormément d’effervescence présentement. Il y a eu des fois plus d’un promoteur sur la même église. Ce que je peux dire, c’est que ce sont tous des projets sociocommunautaires. L’ensemble de la communauté y trouvera son compte», assure M. Lévesque, avant de préciser que l’aval des hautes instances du diocèse sera nécessaire avant que les ventes puissent être officialisées.

Par ailleurs, le président de l’assemblée de fabrique souligne que le moratoire imposé par l’évêque de Trois-Rivières concernant la vente de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf pourrait bien être levé.

­­L’église Sainte-Marguerite ­

On se souviendra que le Centre culturel islamique avait déposé une offre d’achat de 500 000 $ pour acquérir l’église située sur le boulevard des Forges. Cette possible transaction avait toutefois soulevé la grogne de quelques citoyens qui s’étaient d’ailleurs manifestés à une assemblée de consultation, au cours de laquelle des propos qualifiés d’islamophobes et de haineux ont été tenus.

Cette assemblée et les propos qui avaient été tenus avaient soulevé l’indignation dans la population et même incité Mgr Luc Bouchard, à s’excuser auprès des membres de la communauté musulmane de Trois-Rivières. Par la suite, en octobre dernier, il avait suspendu la vente pourtant votée à l’unanimité par les marguillers, dans un souci de maintenir la paix sociale et d’éviter d’autres débordements envers la communauté musulmane.

­­L’église Saint-Sacrement ­

Or, on apprenait en juillet dernier que le Centre culturel islamique allait prochainement déménager ses activités dans un bâtiment du parc industriel Thomas-Bellemare, situé dans le secteur Trois-Rivières-Ouest.

Assemblées de consultation et d’information

Pour être en mesure de poursuivre le processus menant à ces ventes, l’assemblée de fabrique tiendra des rencontres afin d’informer et consulter les paroissiens et paroissiennes en lien avec ces offres. Les deux premières se tiendront le mercredi 16 septembre, à 13 h, à l’église Saint-Pie X et à 19 h à l’église Sainte-Catherine-de-Sienne. Le lendemain, les paroissiens seront conviés à la Cathédrale de l’Assomption à 13 h ainsi qu’à l’église Saint-Pie X à 19 h. En raison des restrictions quant au nombre de participants imposées par la Santé publique, une inscription pour ces rencontres se tiendra lors des célébrations eucharistiques qui auront lieu les 12 et 13 septembre dans les églises présentement en activité dans la paroisse. Les personnes souhaitant s’inscrire devront apporter un crayon pour remplir le coupon qui sera disponible sur place. Les personnes qui ne pourront pas s’inscrire lors d’une messe pourront le faire par téléphone le 14 septembre dès 13 h et le 15 septembre de 8 h 30 à midi et de 13 h à 17 h en téléphonant au 819 375-1812 poste 200 ou poste 203.