De gauche à droite, on reconnaît Nancy Déziel (conseillère), Jean-Yves Tremblay (conseiller), Josette Allard-Gignac (conseillère), Guy Bourassa (président et chef de la direction de Nemaska Lithium), Donald Angers (président et directeur général du Centre d’excellence en efficacité énergétique), Hubert Couvrette (athlète BMX), Michel Angers (maire), Éliott Héroux (Club d’athlétisme Zénix), Jacinthe Campagna (conseillère), Véronique Buisson (présidente, La Philanthrope), Guy Arseneault (conseiller), Lucie DeBons (conseillère) et Claude Grenier (conseiller).

Des nouvelles de Shawinigan

Les Mentions du maire

Le conseil municipal a procédé à la remise de cinq certificats pour des Mentions du maire à la séance publique du 21 août. 

Classique internationale de canots
À l’aube de sa 85e édition, la Classique internationale de canots de la Mauricie reçoit un nouveau vote de confiance des élus de Shawinigan, La Tuque et Trois-Rivières. Les représentants des trois municipalités sont disposés à se porter caution de cette organisation pour un montant de 34 000 $ à chaque endroit. C’est le double par rapport à l’entente précédente.

«Compte tenu que la Classique internationale de canots a pris beaucoup, beaucoup d’ampleur, l’organisation a besoin de plus de liquidités», explique le maire de Shawinigan, Michel Angers. «Ils ont besoin d’une marge de crédit un peu plus importante.»

Allègement réglementaire
Le conseil municipal de Shawinigan vient de procéder à quelques modifications à son règlement général, au chapitre de l’environnement. L’un des changements concerne un allègement réglementaire en matière de pesticides et de végétalisation des rives, des lacs et des cours d’eau.

La Ville veut limiter les interventions administratives pour le citoyen et alléger le processus de suivi des différentes autorisations demandées. Dans les situations où le temps presse, les délais pouvaient nuire à l’intervention souhaitée.

«On s’est dit: pourquoi ne pas faire une simple déclaration?», explique le maire, Michel Angers. «Ça évite de courir après les permis. C’est un véritable allègement réglementaire.»

À noter que l’obligation de revégétaliser les rives deviendra l’exception et le principe général sera basé sur l’obligation de cesser l’entretien.

Autre important contrat
En assemblée extraordinaire le 23 juillet, le conseil municipal de Shawinigan a accordé un contrat de 1,098 million $ à Entreprises Rosario Martel, basée à Alma, pour la fourniture de services professionnels pour la réalisation de travaux d’égout et de chambre de régulateur dans le cadre du projet d’assainissement des eaux usées dans le secteur Lac-à-la-Tortue.

Nouveau membre CCU
Le conseil municipal de Shawinigan vient de nommer Mario Vallée à titre de membre du comité consultatif d’urbanisme pour compléter un mandat de deux ans se terminant en décembre 2018.