Le Nouvelliste
Inauguration du calvaire de Louiseville
L’inauguration du calvaire rajeuni de Louiseville a eu lieu en fin de semaine dernière en présence notamment de l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard. Ce calvaire, situé sur la rue Notre-Dame Sud, a été restauré grâce à l’initiative de Denise Gauthier, assistée de Murielle Bergeron Milette. Le calvaire a pu être restauré grâce à l’apport financier d’un donateur anonyme. La restauration du calvaire a coûté plus de 13 000 $.
Inauguration du calvaire de Louiseville L’inauguration du calvaire rajeuni de Louiseville a eu lieu en fin de semaine dernière en présence notamment de l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard. Ce calvaire, situé sur la rue Notre-Dame Sud, a été restauré grâce à l’initiative de Denise Gauthier, assistée de Murielle Bergeron Milette. Le calvaire a pu être restauré grâce à l’apport financier d’un donateur anonyme. La restauration du calvaire a coûté plus de 13 000 $.

Des nouvelles de Maskinongé

Le dossier du boulodrome n’est pas mort à Louiseville. Le conseil a toujours maintenu qu’un tel projet doit profiter de subventions majeures pour être réalisé. Des démarches seront entreprises au début de 2020 afin de trouver des programmes d’aide financière de la part des gouvernements. La Ville va aussi approcher des commanditaires locaux afin d’amasser l’argent requis pour un tel projet, comme l’a spécifié la conseillère Françoise Hogue Plante lors de la dernière séance du conseil. Selon Mme Hogue Plante, différents plans seront faits pour cette bâtisse.