Le Mobil’eau de Bécancour

Des nouvelles de la rive sud

Succès du Mobil’eau à Bécancour
Inaugurée à la fin juin, le Mobil’eau, cette unité de distribution d’eau potable, compte déjà à son actif plus de 13 sorties officielles, pour près de 24 jours d’utilisation, et d’autres sorties sont encore au calendrier pour cet automne. Des villes telles que Sainte-Sophie-de-Lévrard, Baie-du-Febvre, Saint-Élie-de-Caxton, Granby et Sainte-Cécile-de-Lévrard se sont prévalues de l’équipement bécancourois pour leur propre évènement. Rappelons que la Ville de Bécancour a décidé de se munir d’un tel véhicule afin d’éliminer les milliers de bouteilles d’eau vendues ou données lors des évènements sur son territoire. Une initiative qui suscite de l’intérêt chez d’autres municipalités.

Localement, on a pu l’apercevoir aux activités suivantes: la Bécancourse, le Quai en fête, le Rendez-vous Ô fleuve, le Marathon des couleurs et le Défi du Parc régional de la rivière Gentilly. Des organismes tels que la Chambre de Commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec, les Chevaliers de Colomb, les Loisirs Sainte-Gertrude, la Régie Intermunicipale de Gestion Intégrée des Déchets Bécancour-Nicolet-Yamaska, la Coop Santé Sainte-Gertrude, la Fête de la famille du secteur Bécancour ne sont que des exemples d’organismes ayant aussi réservé le Mobil’eau cet été et cet automne.

L’équipe d’employés municipaux travaillant à la Centrale de traitement des eaux usées se charge d’entretenir l’unité mobile, assurant ainsi qu’à chaque utilisation, la stérilisation du réservoir soit faite et que l’hygiène des composantes de l’unité soit adéquate. Un système de refroidissement du Mobil’eau est considéré pour l’année 2020.

Toute organisation qui veut s’en servir lors d’un événement, de petite ou grande envergure, peut contacter la Ville au 819 294-6500.

Coach sur le plancher

Les dirigeants de la Résidence au Soleil Levant de Précieux-Sang ont décidé de se tourner vers la formation de leur personnel en leur offrant un tout nouveau programme de coaching sur leurs heures de travail et ce, en étroite collaboration avec Emploi-Québec et le Service aux entreprises (SAE) du Centre-du-Québec.

Le projet coach sur le plancher consiste à soutenir les préposés aux bénéficiaires dans leurs tâches quotidiennes, par la présence de deux personnes expérimentées avec un bagage professionnel et ce, sur une période de 30 jours. Pour la mise en œuvre du projet, Manon Poirier et Sylvie Cadieux, ont reçu un mandat clair du SAE Centre-du-Québec avec toute la latitude souhaitée par la direction de la résidence.

«À mon avis, c’est la première fois que ce genre d’accompagnement se réalise dans une résidence. J’espère que cette expérience pourra en inspirer d’autres dans le futur pour assurer le bien-être des résidents», commente la directrice générale, Martine Pepin, dont la résidence peut accueillir jusqu’à 71 résidents incluant 5 couples.

Histoire de la création du diocèse

Une expo-conférence relatant la création du diocèse de Nicolet en 1885 aura lieu le 27 septembre, à 14 h, au Centre d’Archives Régionales Séminaire de Nicolet et ce, dans le cadre des journées de la culture.

Le projet impliquait deux fortes personnalités, soit Mgr Laflèche, évêque de Trois-Rivières, opposé à la division de son diocèse, et l’abbé Calixte Marquis, prêtre de Saint-Célestin, initiateur de la partition. S’échelonnant sur une période de 15 ans, les démarches pour la fondation du nouveau diocèse divisaient les ecclésiastiques. L’activité est gratuite. Le nombre de participants étant limité à douze, l’inscription est obligatoire auprès de Serge Rousseau au 819 293-4838, poste 2227.