Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Mohamed Diarra, conseiller en développement des communautés à la MRC, Réal Deschênes, maire de Saint-Wenceslas, et Mathieu Lemire, maire de Saint-Zéphirin-de-Courval.
Mohamed Diarra, conseiller en développement des communautés à la MRC, Réal Deschênes, maire de Saint-Wenceslas, et Mathieu Lemire, maire de Saint-Zéphirin-de-Courval.

Des municipalités en mode revitalisation dans la MRC de Nicolet-Yamaska

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Nicolet — Malgré un contexte de pandémie qui a complètement modifié les stratégies de rencontres et d’échanges avec leurs citoyens, les municipalités de Saint-Wenceslas et Saint-Zéphirin-de-Courval s’ajoutent aux cinq premières municipalités du territoire à avoir complété une démarche de planification pour la revitalisation de leurs villages. En effet, Nicolet, Pierreville, Saint-Léonard-d’Aston, Sainte-Eulalie et Sainte-Monique ont déjà passé par ce processus au cours de l’année précédente.

C’est suite à une démarche commune soutenue par la MRC de Nicolet-Yamaska que ces municipalités peuvent ajouter à leur coffre à outils un plan de revitalisation adapté à leur réalité et leur développement futur. Pour Saint-Wenceslas et Saint-Zéphirin-de-Courval, la MRC a mandaté l’organisme Rues Principales et confié le soutien technique de l’ensemble de la démarche à son conseiller en développement des communautés, Mohamed Diarra.

Relevant avec professionnalisme les différentes embûches qu’ont entraînées les obligations de distanciation, Rues Principales, la MRC et les partenaires impliqués, soit le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, la CDC de Nicolet-Yamaska, la SADC de Nicolet-Bécancour et Tourisme Nicolet-Yamaska ont répondu aux attentes. Chaque municipalité a ainsi reçu son diagnostic et son plan de revitalisation.

Le maire de Saint-Wenceslas, Réal Deschênes, se dit satisfait du processus. «Cette démarche nous a permis de prendre conscience des leviers que nous avons pour revitaliser et dynamiser nos milieux. Et comme nous sommes plusieurs à aller dans le même sens, nous aurons plus de facilité à travailler ensemble à des stratégies communes, parallèlement au travail que nous aurons à faire, chacun chez nous, pour répondre à nos visions et nos objectifs à nous», a-t-il commenté.

«Nous avons eu vraiment de beaux échanges. Plusieurs bonnes idées en ressortent. Entre autres, je pense à des projets de déplacements actifs sécuritaires au cœur des villages et accessibles l’été comme l’hiver. C’est même une proposition commune à nos deux municipalités. Mais ce n’est que le début parce qu’il y a plusieurs autres projets. Il nous reste encore beaucoup de travail à faire pour mettre en place nos plans d’action», a indiqué pour sa part le maire de Saint-Zéphirin-de-Courval, Mathieu Lemire,

À la MRC de Nicolet-Yamaska, une démarche de revitalisation est un processus structuré et mobilisateur qui permet à une communauté de se doter d’une vision commune et partagée du développement de son cœur villageois. Il en résulte un plan d’action triennal comprenant des stratégies ciblées portant sur le développement commercial, l’embellissement et l’aménagement urbain ainsi que l’animation et promotion.