Le Poker run de la Mule bénéficie de partenaires fidèles qui, année après année, permettent à Alain Ricard et son équipe d’offrir une foule d’activités aux participants et de remettre encore plus d’argent à la fondation.

Des motos qui grondent pour la cause

TROIS-RIVIÈRES — L’ensemble de la région vibrera au son de plus de 150 motos le 17 août prochain à l’occasion de la quatrième édition du Poker run de la Mule. L’événement est réalisé au profit de la fondation La Canopée, dont la mission est de soutenir les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Au matin de l’événement, les 150 motos participantes se réuniront dans le stationnement du Rétro Bar, situé sur boulevard des Forges à Trois-Rivières. Dès 9 h 30, le grondement des moteurs se fera entendre et celles-ci commenceront à arpenter les routes de la région pour finalement revenir, 250 km plus tard, dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain à Shawinigan, où un méchoui attendra les pilotes.

Quatre arrêts sont d’ailleurs prévus pour permettre aux motocyclistes de piger des cartes dans le but de former la meilleure main possible au terme du parcours.

Ce sont les cerveaux d’Alain Ricard et de Johanne Vézina, un couple originaire de Shawinigan, qui ont donné naissance à ce grand projet. «Mon petit-fils, William, a reçu un diagnostic de TSA il y a de cela six ans. C’est une nouvelle qui nous a grandement attristés, mais nous avons choisi de nous battre pour lui donner la chance de grandir dans les meilleures conditions. Nous avons donc commencé à effectuer des collectes de fonds pour lui venir en aide. C’est cependant il y a quatre ans que ma femme a eu l’idée de combiner cette volonté de soutien envers notre petit-fils à notre passion pour la moto vieille de plus de 20 ans. Je n’avais jamais organisé ce genre d’événements, mais j’ai décidé de me lancer pour aider encore plus de gens», mentionne le propriétaire de la compagnie La Mule express inc, Alain Ricard.

Il dit d’ailleurs ressentir une fierté indescriptible face à ce qu’il réussit à faire pour ces jeunes. «Simplement le fait d’y penser me rend émotif. Le bonheur que je me procure en aidant mon petit-fils et tous ces autres enfants est inimaginable. J’ai la chance de donner pour une bonne cause en compagnie de plusieurs personnes dévouées et ça me rend fier comme jamais.»

Depuis sa création il y a quatre ans, le Poker run de la Mule n’a jamais cessé de gagner en popularité et d’accroître l’aide financière offerte à la fondation La Canopée, si bien que l’an dernier, ce sont 18 000 $ qui ont été remis en marge de l’événement. Cette année, les organisateurs se sont donné pour mission de grossir encore un peu le montant amassé en atteignant la barre des 20 000 $.

C’est un objectif que l’équipe d’organisation est confiante d’atteindre en raison de la qualité de ce qui est offert aux participants. «Chacun des motocyclistes roule avec le sourire pendant le parcours en raison de la vocation de notre événement. De plus, j’ai une panoplie de partenaires qui me permettent d’offrir gratuitement une foule de prix de présences aux différents motards qui viennent y participer. Je pense que ce sont ces facteurs qui permettent au Poker run d’amasser autant d’argent», ajoute M. Ricard avant de souligner le grand succès connu par la vente de billets jusqu’à présent.

Par ailleurs, l’organisateur tient à souligner que la tenue d’une telle promenade pour la cause est rendue possible grâce à un travail colossal mené par une cinquantaine de bénévoles dévoués qui ont à cœur le bien-être des jeunes. Selon lui, il s’agit d’une équipe parfaite et irremplaçable composée de gens qui donnent de leur temps sans compter.

Pour les amateurs de motos qui voudraient prendre part au convoi, quelques billets sont encore disponibles. Il est possible d’en obtenir au coût de 30 $ en contactant Alain Ricard au 819-536-8490 ou encore Sylvain Rivard au 819-989-1799. Il est également à noter que toutes les motos, peu importe leur type, sont les bienvenues dans le parcours.