Le directeur général de la corporation de développement économique Nikanik, Adam Jourdain, est devant le nouveau Centre d’affaires en construction.
Le directeur général de la corporation de développement économique Nikanik, Adam Jourdain, est devant le nouveau Centre d’affaires en construction.

Des millions de dollars en projets à Wemotaci

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — «On est dans un boom économique». Le directeur général de la corporation de développement économique Nikanik, Adam Jourdain, est fier des nombreux projets qui sont présentement sur les rails à Wemotaci et ce ne sont pas les idées qui manquent pour le développement de la communauté atikamekw située au nord de La Tuque.

«Le développement économique, c’est une partie de la solution aux problèmes sociaux. Je pense que les membres de la communauté sont fiers de ça, ils sont contents et ça porte un message d’espoir», affirme Adam Jourdain.

«C’est un drôle de contexte. On a l’impression ici à Wemotaci qu’il n’y a pas de pandémie. Depuis le mois de mai, on a annoncé plusieurs projets majeurs. On gère présentement 164 millions de dollars de projets. Pour une communauté de 2000 âmes, c’est énorme», avoue-t-il.

Dans ce montant, on retrouve évidemment le projet hydroélectrique Manouane Sipi. La minicentrale aura deux groupes de turbines-alternateurs qui produiront 22 mégawatts. La centrale produira plus de 100 000 MWh par an, soit suffisamment d’énergie pour alimenter environ 5000 résidences.

«On est rendu dans le concept final du projet. […] On est dans les dernières touches», souligne le directeur général de la corporation de développement économique Nikanik.

La corporation de développement économique avait également annoncé récemment la rénovation complète de la station-service de la société en commandite Wemogaz. Le projet de 600 000 $ est pratiquement complété.

«C’était important pour la communauté. Quand on arrive, la première chose qu’on voit c’est la station-service et elle était rendue désuète. Elle manquait énormément d’amour. Maintenant c’est super classe; il y a de l’asphalte, il y a une marquise et de nouvelles façons de fonctionner.»

Le Centre d’affaires, un investissement estimé à 1,4 M$, est en voie d’être complété lui aussi. Le projet vise à soutenir et stimuler le développement économique dans la communauté atikamekw de Wemotaci.

La station-service a subi une cure de rajeunissement.

«Ça avance. On a hâte ! C’est le premier projet que j’ai travaillé quand je suis arrivé. Aujourd’hui, on est proche de la finalité. C’est comme tourner une page importante», assure M. Jourdain.

Le Centre d’affaires offrira des bureaux et locaux à prix raisonnables aux entrepreneurs. On y retrouvera, 12 bureaux individuels, une salle d’entrevue, une salle de conférence et une salle créative.

«On voulait créer un climat plus favorable pour les entrepreneurs afin qu’ils aient des échanges entre eux. […] Les gens vont être à deux ou trois bureaux de pouvoir discuter ensemble, ça va créer selon moi un beau climat de coopération. C’est ce que l’on voulait. Ça va être le centre de tout ce qui va toucher au développement économique.»

Une nouvelle usine de transformation du bois verra aussi le jour dans les prochains mois. Le projet est évalué à plus de 3,5 millions de dollars. On prévoit que les opérations de l’usine devraient débuter à l’été 2021.

«On veut faire du bois personnalisé et surdimensionné. Il va être séché sur place et ça, c’est un avantage. […] On va créer plus d’une dizaine d’emplois aussi», précise-t-il.

Même si les chantiers en cours sont nombreux, la corporation de développement économique Nikanik planche actuellement sur d’autres projets d’envergure.

On travaille sur un plan d’affaires pour un motel industriel, on étudie la possibilité d’avoir un magasin général dans la communauté, on aimerait investir dans le marché hors communauté et on regarde aussi pour développer une auberge de 22 chambres directement dans la communauté.

«Les plans et devis sont terminés (pour le projet d’auberge). Le plan d’affaires est fait. On est dans la phase de recherche de financement actuellement. On devrait l’annoncer dans les prochaines semaines.»

«Dans notre planification stratégique, il y a un volet touristique. Tant et aussi longtemps qu’il n’y a pas d’hébergement directement dans la communauté pour accueillir les gens de l’extérieur, c’est difficile de développer le tourisme. Alors, c’est la phase 1 de ce volet-là», a conclu Adam Jourdain.