Des mères s’inquiètent de l’absence d’une brigadière sur un coin de rue achalandé de Trois-Rivières.
Des mères s’inquiètent de l’absence d’une brigadière sur un coin de rue achalandé de Trois-Rivières.

Des mères inquiètes de l’absence d’une brigadière

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Andréanne Bégin marche tous les matins pour reconduire son garçon de huit ans à l’école Saint-Dominique, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. Habituellement, ils traversent l’intersection Bellefeuille/Côte Richelieu ensemble, avec les bons soins d’une brigadière. Or, lundi matin, personne. Si bien que la mère de famille et sa collègue Isabelle Pagé ont pris 20 minutes de leur temps pour faire traverser les enfants à cet endroit très achalandé.