Les marcheurs, entourés sur la photo d'accompagnateurs et de responsables de la Fondation québécoise du cancer, franchiront les 200 km qui séparent Trois-Rivières du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Des marcheurs portés par l’espoir

TROIS-RIVIÈRES — Au cours des sept prochains jours, neuf marcheurs franchiront les 200 km qui séparent le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et celui de Sainte-Anne-de-Beaupré. Souhaitant être des porteurs d’espoir, ils marchent au profit de la Fondation québécoise du cancer afin d’aider celles et ceux qui souffrent de la maladie.

Lucie Carignan est parmi ces marcheurs qui prennent part à ce Chemin des sanctuaires. Elle a quitté samedi Trois-Rivières en dédiant sa marche à sa soeur Linda et sa grande amie Jocelyne Bourassa, deux femmes durement affectées par le cancer. 

«Je fais cette marche pour elles», a-t-elle confié quelques instants avant le début de la marche. 

«Je me dis qu’on va faire un pas de plus pour donner au suivant. Ça me tient beaucoup à coeur.»

Très sereine, Lucie Carignan sait tout le bonheur qu’elle retirera de cette grande marche. L’an dernier, elle a entrepris seule le petit Compostelle du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui amène les marcheurs à l’ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette. 

«J’ai adoré mon expérience et je me suis dit que je vais faire une marche chaque année. C’est vraiment important», avoue-t-elle. 

«Tu peux le faire pour plein de raisons. Tu peux le faire pour le cancer, pour des gens que tu connais ou pour toi-même. On en ressort toujours grandi. La vie tourne vite. Et de prendre le temps de s’arrêter, c’est le plus beau cadeau que tu puisses te faire. »

Un voyage comme le Chemin des sanctuaires amèneront ses participants jusqu’à Sainte-Anne-de-Beaupré en passant par les magnifiques paysages des régions de Portneuf et de Québec. Les neuf marcheurs, qui franchiront une vingtaine de kilomètres chaque jour, côtoieront matin et soir le fleuve Saint-Laurent en empruntant notamment le chemin du Roy. 

Qui ne connaît pas une personne qui est atteinte ou a été atteinte du cancer? La directrice du Centre régional et hôtellerie de la Mauricie à la Fondation québécoise du cancer explique que l’organisme vient en aide à ces nombreux patients qui luttent contre la maladie ainsi qu’à leurs proches notamment avec son service d’hébergement à prix modiques pour des patients du centre hospitalier de Trois-Rivières. 

Le défi du Chemin des sanctuaires a permis jusqu’à maintenant d’amasser près de 6000 $ pour la Fondation québécoise du cancer. Il est toujours possible de faire un don en visitant le chemindessanctuaires.ca