Des lumières installées à l’embouchure de la rivière du Loup à Louiseville pour guider les plaisanciers ont dû être retirées en raison de vandalisme.

Des lumières pour guider les plaisanciers vandalisées

Louiseville — Des lumières installées à l’embouchure de la rivière du Loup, à Louiseville, afin de guider les plaisanciers qui naviguent à la noirceur ont dû être retirées de l’eau après avoir été vandalisées plusieurs fois durant l’été.

Claude Desaulniers, un résident de l’endroit, avait été mandaté par la Ville pour installer ce qui étaient auparavant des bouées à l’entrée de la rivière. «On ne voyait pas les bouées à la noirceur», explique M. Desaulniers.

L’homme a donc décidé d’accepter le mandat, mais de modifier le concept de bouées pour des lumières qui seraient allumées lorsque les plaisanciers souhaitent naviguer tôt le matin ou encore après le coucher du soleil.

Une question de sécurité
Il faut savoir que le corridor où les bateaux peuvent passer à l’entrée de la rivière du Loup est particulièrement étroit. «Les gens étaient très contents», raconte M. Desaulniers. «Ils sont déçus, je n’arrête pas de recevoir des téléphones depuis ce matin».

Par contre, certaines personnes ont semblé ne pas apprécier les installations de Claude Desaulniers. Au courant de l’été, des plaintes ont été formulées à la Ville de Louiseville et les lumières ont été vandalisées un peu moins d’une dizaine de fois.

«Ils brisaient les lumières et deux jours après je les réinstallais, puis ils les brisaient à nouveau», soutient M. Desaulniers.

«Moi, j’ai abandonné», lance M. Desaulniers. Même l’an prochain, le résident de Louiseville ne souhaite plus s’impliquer dans ce genre d’activité. «C’est sur que je n’embarque plus là-dedans».

Le citoyen craint que des accidents aient lieu maintenant qu’il n’y a plus d’indication à l’embouchure de la rivière. «Ça n’a pas de sens, il n’y a plus rien. Ce n’est pas mieux».

La Ville de Louiseville déçue
«Je trouve ça bien dommage», indique le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

La Ville de Louiseville ne réinstallera pas de bouées ou de lumières d’ici la fin de l’été, car la saison de navigation qui tire à sa fin. De plus, la Ville n’est pas dans l’obligation de mettre sur pied un système pour guider les plaisanciers à l’entrée de la rivière du Loup.

«La Ville, de bonne foi, a payé pour faire installer ça», souligne Claude Desaulniers.

C’est seulement l’an prochain que l’administration décidera si elle remettra des mesures en place quant à ce dossier. D’ici là, le maire Deshaies est persuadé que des citoyens de Louiseville exprimeront leur mécontentement concernant le manque de mesures sécuritaires sur la rivière.

«Je m’attends à ce que des gens viennent à la séance du conseil de lundi pour en parler», mentionne Yvon Deshaies.