Nanzy Déziel, ambassadrice, Louise Hamel, ambassadrice, Nathalie Bureau, ambassadrice, Marie-Claude Paradis-Desfossés, porte-parole de la campagne. Elles sont accompagnées du groupe QW4RTZ, François Pothier-Bouchard, Philippe Courchesne-Leboeuf, Louis-Alexandre Beauchemin et François Dubé (Fa2). Ils sont très fiers de soutenir cette cause.

Des fleurs pour une bonne cause

trois-rivières — Dès le 22 mars, la population pourra poser un geste significatif afin de soutenir la Société canadienne du cancer (SCC). Il sera possible de se procurer des fleurs fraîches dans 60 points de vente jusqu’au 25 mars. L’an dernier, la jonquille a permis d’amasser près de 2 millions de dollars au Québec.

Elles seront en vente au coût de trois pour cinq dollars ou dix pour dix dollars dans les centres commerciaux, les institutions financières, les marchés d’alimentation et les pharmacies. Il sera aussi possible pour les entreprises de se procurer des bouquets corporatifs en prévente. Cette année en Mauricie, la SCC a fait appel à des personnalités influentes dans leur milieu afin d’agir à titre d’ambassadrice. La porte-parole de la campagne est Marie-Claude Paradis-Desfossés, chef d’antenne et chef de pupitre à TVA-Mauricie. «J’ai accepté d’être la porte-parole de la Campagne de la jonquille parce que ces fleurs jaunes représentent l’espoir. Le diagnostic de cancer a frappé ma famille en 2010. La maladie a été fulgurante. Ma mère est décédée cinq mois plus tard. Je mets du jaune dans ma vie pour que plus de mères et de pères puissent voir grandir leurs enfants», explique-t-elle.

Rappelons qu’un Québécois sur deux est aujourd’hui à risque de recevoir un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Pour accompagner les personnes touchées et continuer de financer la recherche, chaque dollar amassé contribue à sauver plus de vies.

Pour plus d’informations, il est possible de consulter la page Internet www.cancer.ca/jonquille.