Le zumba des Filles F.U.T.É.E.S était animé par l’entraîneuse Cindy Gilbert.

Des Filles F.U.T.É.E.S. qui aiment bouger

TROIS-RIVIÈRES — L’an dernier, Fillactive lançait une inspirante publicité où on voyait une adolescente qui se questionnait sur sa pratique sportive. On y apprenait qu’à la puberté, une fille sur deux abandonne le sport. C’est pour contrer ce phénomène plutôt préoccupant que l’école des Bâtisseurs a mis en place le projet Filles F.U.T.É.E.S., pour filles unies très énergiques et sportives.

Lundi après l’école, le gymnase de l’école était bondé de jeunes élèves de 4e, 5e et 6e années ainsi que leur mère pour une séance de zumba pour souligner l’arrivée imminente des vacances des Fêtes. Sourire aux lèvres, la centaine de filles a suivi les mouvements proposés par l’entraîneuse Cindy Gilbert et bougé aux rythmes d’une musique énergique qui se prêtait parfaitement au zumba.

«C’est surtout un prétexte de faire bouger les filles pour qu’elles continuent d’aimer bouger», mentionne André Morin, éducateur physique à l’école primaire des Bâtisseurs. «On souhaite qu’elles deviennent des adultes responsables pour leur santé.»

S’inspirant du mouvement Fillactive déjà présent dans les écoles secondaires, le projet Filles F.U.T.É.E.S répond clairement à un besoin. À peine lancé, ce projet basé sur la participation plutôt que sur le caractère compétitif a déjà séduit 93 candidates motivées.

«Il y a vraiment un intérêt marqué pour se retrouver entre filles et bouger», précise André Morin.