Le déneigement était à l"honneur jeudi.

Des fermetures à la pelletée [PHOTOS]

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Accidents, sorties de route, écoles fermées, pannes électriques et festival de la pelle. La tempête qui s’est abattue sur le Québec jeudi a laissé derrière elle une bonne quantité de neige sur les différents secteurs de la région, en plus de causer bien des maux de tête aux automobilistes. Les enfants, pour leur part, ont pu bénéficier d’une journée de congé, à quelques heures du début de la semaine de relâche. Au total, on attendait près de 30 centimètres sur la Mauricie, et tout près de 20 centimètres au Centre-du-Québec.

On attendait les premiers flocons au cours de la nuit de mercredi à jeudi. Toutefois, sur la plupart des secteurs de la région, c’est plutôt jeudi matin que la tempête a débuté. Devant les prévisions d’une importante tempête, les établissements scolaires avaient déjà prévu, très tôt le matin, de fermer leurs portes et ce, même si les flocons n’avaient pas encore fait leur apparition.

Déjà mercredi soir, l’Université du Québec à Trois-Rivières de même que la Commission scolaire de l’Énergie avaient choisi d’annoncer leur fermeture pour la journée de jeudi. Tôt jeudi matin, les autres commissions scolaires du territoire de même que l’ensemble des établissements d’enseignement privés, primaires et secondaires, les ont imités, de même que les centres de formation professionnelle et l’éducation aux adultes. Les services de garde ont également été fermés et le personnel était invité à demeurer à la maison.

Les établissements collégiaux de la région ont également été fermés en raison des conditions climatiques. Plusieurs institutions et entreprises ont également fait le choix de fermer leurs portes, dont l’Agence du revenu du Canada, qui a complètement fermé son centre de Shawinigan-Sud, retournant vers 10h plus de 1000 employés à la maison. Lors de cette fermeture, l’assistance de la Sûreté du Québec a été demandée pour assurer la fluidité de la circulation dans ce secteur. Les bureaux de Trois-Rivières et Louiseville ont également été fermés, donnant congé à tous leurs employés. 

La tempête a par ailleurs occasionné plusieurs pannes électriques un peu partout dans la région, des pannes qui n’ont heureusement pas été très longues. Au plus fort des pannes, on comptait environ 1500 clients privés d’électricité. En milieu d’après-midi, le secteur commercial de la rue Vachon, à Cap-de-la-Madeleine, a notamment manqué d’électricité pendant plusieurs minutes.

Accidents

Sur le réseau routier, de nombreux accidents sont venus ponctuer la journée. Par contre, aucun accident n’a causé de blessures importantes, la plupart se soldant par des blessures mineures ou encore des accidents matériels et sorties de route.

Un camion poids lourd a effectué une sortie de route vers 9h30 jeudi matin dans la bretelle menant de l’autoroute 40 ouest à l’autoroute 55 nord. Le camion s’est retrouvé sur le côté de la route dans une fâcheuse position, mais ne bloquait pas les voies, si bien que le ministère des Transports et les policiers de la Sûreté du Québec ont pris la décision de le laisser à cet endroit jusqu’à la nuit. En effet, l’opération de remorquage du camion nécessitait la fermeture de la bretelle, ce qui aurait passablement entravé la circulation. Le camion a donc été remorqué tard en soirée.

En Haute-Mauricie, un autre camion lourd a effectué une sortie de route dans une courbe de la route 155 à la hauteur du kilomètre 135 en direction sud, à La Bostonnais. Heureusement, le conducteur n’a pas été blessé, mais l’opération de remorquage a ralenti la circulation dans ce secteur. 

Déneigement

Tant pour le ministère des Transports sur les grands axes routiers que pour les Villes et Municipalités, le déneigement a été au coeur de toutes les opérations jeudi. 

À Trois-Rivières, près de 270 employés sont affectés aux opérations de déneigement, avec pas moins de 230 camions sur les routes. Tout ce beau monde s’est employé à procéder au déneigement des 930 kilomètres de rues et ruelles, et 264 kilomètres de trottoirs. 

À partir du moment où la tempête sera terminée, la Ville s’attend à devoir procéder aux opérations d’enlèvement de la neige, ce qui devrait prendre trois jours pour les rues principales et collectrices, et jusqu’à quatre jours pour les rues résidentielles.

À Shawinigan, on prévoit que les opérations de déneigement se poursuivront durant la fin de semaine, et que le chargement de la neige débutera dans la nuit de dimanche à lundi. 

Autant à Trois-Rivières qu’à Shawinigan, les Villes invitent les citoyens à la plus grande collaboration afin que les opérations puissent se dérouler rondement. Il est donc important de respecter les consignes d’interdiction de stationnement de nuit dans les rues.

«On demande aussi aux gens de ne pas pelleter la neige dans la rue quand ils n’y sont pas autorisés. Également pour la collecte des déchets et des matières recyclables, il est préférable de placer le bac en bordure de la rue tôt le matin plutôt que la veille, ce qui permet aux opérations d’enlèvement de la neige de se faire plus rapidement durant la nuit», notre Guillaume Cholette-Janson, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.