La députée de Laviolette - Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, en compagnie de quelques représentants d’organismes qui ont reçu une enveloppe, vendredi matin à son bureau. De gauche à droite: Jacques Lavergne (Centre de loisirs des aînés de Shawinigan), Josée Despins (RDDS Shawinigan), Sylvie Vallée (Office municipal d’habitation de Shawinigan), Sylvie Collin (Fondation des Petits coeurs rieurs), Pierre-Louis Paquin (Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan), Josée Houle (HSI Handicap Soleil), Guy Marcouiller (Centre Adrienne-Roy), Claire Plante-Verville (Regropuement des artisans du Centre-Mauricie), Émilie Marchand (CAB Trait d’union), Louise Ayotte (Centre Adrienne-Roy), Sylvie Gervais (CAB Grand-Mère) et Lucie Carrier (Club de patinage artistique Tourne-Sol).

Des enveloppes pour des organismes communautaires

SHAWINIGAN — Le travail de 19 organismes communautaires de Shawinigan et des environs a été souligné par le versement d’aides financières variant entre 250 $ et 1000 $, vendredi matin, au bureau de la députée de Laviolette - Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Ces montants proviennent du programme de soutien à l’action bénévole, qui peut faire partie du budget discrétionnaire dont chaque élu de l’Assemblée nationale bénéficie. Mme Tardif tenait à profiter de cette remise pour attirer les projecteurs sur le travail accompli par ces organismes.

«Vous êtes dans l’ombre, mais nous essayons de mettre un peu de lumière sur vous», explique-t-elle. «Il convient de souligner votre apport indéniable à notre vie économique et sociale. Je suis certaine que tous les députés du Québec vous remercient pour ce que vous faites. Vos actions sont essentielles. Vous inspirez la société.»

Mme Tardif remettra des sommes à 26 organismes dans l’ensemble de son comté, pour un montant total de 10 000 $. Une autre annonce est prévue à La Tuque au cours des prochains jours. Cette enveloppe doit être engagée avant la fin de l’année financière, le 31 mars.

La députée a profité de cette remise pour mentionner que le prochain budget provincial réserverait sans doute de bonnes nouvelles aux organismes communautaires de la province.

«On ne fera pas d’annonce aujourd’hui, mais ça sent bon», avance-t-elle.