Yves Tremblay
Yves Tremblay

Des contraventions qui passent mal

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La joie de certains partisans du Climatisation Cloutier de Cap-de-la-Madeleine d’avoir assisté à une victoire de 3-0 de leurs favoris contre le Condor de Nicolet samedi soir n’a pas duré longtemps.

Une quinzaine d’entre eux ont eu la mauvaise surprise de constater qu’une contravention de 63 $ avait été laissée sur le pare-brise de leur voiture.

Ces personnes, dont certains sont des bénévoles de l’organisation de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, s’étaient stationnées dans une zone interdite située aux abords de l’aréna Jean-Guy Talbot. Actionnaire du Climatisation Cloutier et propriétaire de Plantes Sports, Yves Tremblay dénonce cette situation. Il mentionne que ce n’est pas la première fois que des automobilistes se stationnaient à cet endroit les soirs de match et aucun n’avait jamais eu de contravention. De plus, il indique que les panneaux d’interdiction de stationnement sont difficilement visibles.

«Juste avant Noël comme ça, les policiers auraient pu remettre des avertissements», soutient-il.

«Plusieurs endroits du stationnement n’étaient pas accessibles samedi soir en raison de grosse mare d’eau.»

Devant cette situation, l’organisation étudie la possibilité de payer les contraventions des partisans touchés. Il reste toutefois quelques éléments à déterminer pour mettre de l’avant cette initiative.

«On veut donner un cadeau de Noël à nos fans», précise Yves Tremblay. «Pour plusieurs personnes, 63 $ de contravention c’est important. On n’a pas la clientèle du Centre Bell...»

Yves Tremblay affirme avoir déjà demandé à la Ville de modifier les règles de stationnement autour de l’aréna Jean-Guy Talbot.

Il a notamment proposé de modifier les interdictions de stationnement de la rue Patry les soirs de match.

«Lorsque nous avons 1000 ou 1200 spectateurs, on les met où?», demande Yves Tremblay.