Robert Landry, maire de Saint-Étienne-des-Grès.

Des comptes en hausse, d'autres en baisse à Saint-Étienne-des-Grès

Les comptes de taxes des contribuables de Saint-Étienne seront en hausse ou en baisse en 2017 en raison de l'arrivée d'un nouveau rôle d'évaluation.
Ce nouveau rôle affiche une appréciation moyenne de 8 %. Pour contrebalancer son effet, le conseil décrète une baisse de la taxe générale. Celle-ci passe de 90,85 cents par tranche de 100 $ d'évaluation en 2016 à 85,16 cents l'an prochain.
«On a baissé le taux de la taxe de 6,3 %. Mais à cause de l'évaluation qui a changé, certaines personnes auront une hausse du compte de taxes, tandis que d'autres auront une baisse», explique Robert Landry, le maire de la localité.
La valeur moyenne d'une maison est de 144 720 $. Le compte de taxes sera supérieur de 55,43 $. Cela représente une majoration de 3,29 % pour une maison ayant tous les services, car les tarifs pour l'eau (164,76 $) et pour l'égout (162,32 $) vont tous augmenter en raison des coûts d'entretien supplémentaires.
Le tarif pour la collecte des ordures va aussi grimper, passant de 167,29 $ en 2016 à 180,72 $. Le conseil impose le coût réel de ce service à ses citoyens au lieu d'en financer une partie comme c'était le cas par le passé.
Le budget de 2017 s'élève à 5 293 317 $. La baisse de 11,3 % par rapport au budget de 2016 est attribuable au retrait de l'exercice comptable des sommes provenant du programme de remboursement de la taxe d'accise sur l'essence.
Saint-Étienne veut par ailleurs ajouter un troisième étang aéré à ses installations de traitement des eaux usées. Ce projet de 2,6 millions de dollars permettrait à plusieurs centaines de maisons d'être desservies par ce service.
«Il se construit une trentaine de maisons par année depuis les cinq dernières ans, rappelle M. Landry. Nos deux étangs aérés sont au maximum de leurs capacités de traitement. Tous les nouveaux développements résidentiels se font seulement sur fosses septiques.»
La Municipalité attend une confirmation pour une subvention fédérale-provinciale couvrant 83 % de la facture. 
Saint-Étienne va finalement mettre en vente le terrain de l'ancien garage municipal au printemps de 2017. Le conseil souhaite toujours que ce terrain serve à l'érection de condos pour retraités autonomes.