Les responsabilités des élus de Shawinigan au sein des différents comités de travail n'ont pas encore été déterminées.

Des comités en mode révision

SHAWINIGAN — Le maire de Shawinigan, Michel Angers, se donne encore quelques semaines avant de faire connaître l’identité des conseillers qui siégeront sur les différents comités de travail et les nombreux conseils d’administration où la Ville joue un rôle de partenaire. Outre les intérêts de chacun, les élus en profiteront pour évaluer la pertinence de chaque participation.

Mardi soir, le conseil municipal a désigné Jean-Yves Tremblay à titre de maire suppléant pour la période du 22 novembre 2017 au 21 mai 2018. Toutes les autres nominations restent à faire.

«On réfléchit à tout ça», commente M. Angers. «Nous avons énormément de comités. Est-ce toujours pertinent? Doit-on encore assumer toutes ces présidences? On va brasser tout ça.»

Des conseillers municipaux pouvaient siéger sur une douzaine de comités en même temps, entraînant parfois une surcharge de travail. Il arrive que des élus aillent même jusqu’à questionner la pertinence de représenter la Ville sur le conseil d’administration de certaines organisations. Le temps est venu de faire un ménage, estime le maire.

«Il n’y a pas toujours de suite logique à la participation d’un conseiller municipal», observe-t-il. «C’est historique. On siège à tel endroit parce que historiquement, un élu siège là.»

Par exemple, le poste de vice-président de la Cité de l’énergie est réservé depuis toujours au maire de Shawinigan.  

«Est-ce qu’il faut être là dès qu’on fournit des montants d’argent?», se demande M. Angers. «C’est tout ça qu’on veut voir. J’ai une rencontre prévue mercredi là-dessus et je réfléchis à tout ça.»