Nathalie Perron, présidente du Syndicat des professionnelles en soins Mauricie – Centre-du-Québec.
Nathalie Perron, présidente du Syndicat des professionnelles en soins Mauricie – Centre-du-Québec.

Des citrons devant des CHSLD en guise de sensibilisation

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Saint-Maurice — La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)** lance une offensive pour sensibiliser la population aux situations critiques qui prévalent dans les CHSLD de la région. Pour ce faire, la FIQ suggère à ses membres et aux citoyens d’aller déposer des citrons devant les CHSLD de la région, dont ceux de Saint-Maurice et Laflèche à Shawinigan, qui se sont retrouvés récemment dans un triste palmarès des pires établissements en termes de ratio professionnelle/patient.

«On lance le message à la population d’interpeller leur député pour faire en sorte que les choses bougent», explique Nathalie Perron, présidente du Syndicat des professionnelles en soins Mauricie – Centre-du-Québec.

Le message téléphonique vise également à obtenir l’appui de la population dans les démarches de dénonciations des conditions qui prévalent dans les résidences pour aînés.

«Ça concerne les professionnelles en soins, oui, mais aussi la population. Ça prend des vrais changements dans le réseau de la santé si on veut éviter d’autres situations du genre dans nos CHSLD», ajoute Mme Perron.

La prise en charge de ces appels a été confiée à une entreprise indépendante.

Déjà, sur les réseaux sociaux, certains se plaignaient du caractère intrusif de ces appels, ce dont se défend la présidente du syndicat.

«Si on n’était pas en pleine pandémie, on irait au-devant de la population, mais là, c’est notre meilleur moyen de rejoindre la population», soutient-elle.

Des appels de ce genre sont prévus sur plusieurs lundis au courant des prochaines semaines, puisque ce jour coïncide avec la présence des députés dans leurs comptés respectifs.