Les syndiqués de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie pourraient déclencher une grève illimitée dès mercredi.

Des citoyens questionnent la Régie

Des citoyens de Saint-Étienne-des-Grès et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel se sont présentés, jeudi soir, à la réunion mensuelle de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie afin de contester les travaux en cours sur certaines cellules d'enfouissement.
La Régie veut modifier la géométrie des cellules d'enfouissement existantes, espérant ainsi réduire de 20 millions $ la facture des citoyens de la région.
La Régie est toujours en attente l'actualisation de son certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement, mais poursuit quand même son projet en attendant le feu vert.
La municipalité de Saint-Étienne-des-Grès et ses citoyens s'opposent à ces travaux car ils craignent une augmentation significative des odeurs et du bruit de la machinerie lourde. La municipalité a adopté un règlement pour empêcher ces travaux, mais la Régie considère ce règlement comme invalide. Une requête a été déposée à la cour par la Régie afin de contester la validité de ce règlement.
Le projet de modification des cellules, quant à lui, est toujours en cours d'analyse par le ministère.