De gauche à droite: De gauche à droite: Emmanuelle LaBarre, Corporation touristique de Batiscan, Stéphane Rouette, directeur loisirs et culture à Batiscan, le député Pierre-Michel Auger, Kate Goulet, représentante de la caisse Mékinac-Des Chenaux, le maire Christian Fortin et le président de la Corporation touristique, Raymond Rivard.

Une visite inspirée des jeux d’évasion

BATISCAN — La vocation de l’Office des signaux du quai de Batiscan sera enrichie, cet été. Loin de n’être qu’une simple exposition permanente, l’Office offrira en effet aux visiteurs l’occasion de vivre un jeu d’évasion.

Grâce à une aide financière de 6800 $ du ministère de la Culture et de Communications par l’entremise du député de Champlain, Pierre-Michel Auger, l’Office des signaux transportera en effet les visiteurs en 1957, au moment où un drame sévit. Ils devront alors se transformer en véritables inspecteurs afin d’élucider le mystère qui vient de survenir, sous peine de conséquences désastreuses pour le Canada.

Cette nouveauté débutera à l’occasion de la Fête du nautisme, les 7 et 8 juillet. Il faut toutefois réserver afin de pouvoir essayer ce jeu.

Rappelons que l’Office des signaux est accessible gratuitement au public depuis plusieurs années pour des visites libres ou guidées. On y trouve des informations sur le métier d’officier, les modes de communication maritimes d’autrefois et les difficultés de la navigation sur le fleuve Saint-Laurent.

L’aide financière accordée par Québec permettra l’acquisition d’antiquités, de technologies et autres éléments qui permettront la création de cette nouvelle activité interactive inspirée des jeux d’évasion.

La saison touristique au quai de Batiscan débute le 23 juin avec la Saint-Jean-Baptiste et se terminera avec un marché aux puces, le 2 septembre.

La programmation sera ponctuée de période de mises en forme et de cours de yoga.

L’été sera aussi agrémenté de l’activité Batiscan village gourmand, au Vieux presbytère de Batiscan, le dimanche, 15 juillet. Pour plus de détails, www.batiscan.ca.