Alors que les sentiers de patinage sont déjà bien populaires, un labyrinthe suspendu sera disponible pour petits et grands au Domaine de la forêt perdue le printemps prochain.

Place à un labyrinthe suspendu au Domaine de la forêt perdue

Un projet, nécessitant un investissement total de près de 400 000 $, voit présentement le jour au Domaine de la forêt perdue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Le nouveau labyrinthe suspendu devrait être prêt au printemps prochain.
Bien que les dirigeants estiment qu'il est encore un peu tôt pour dévoiler l'intégralité du projet, Le Nouvelliste a appris que ce seront plus de 60 jeux répartis sur quatre niveaux qui vont être disponibles pour les jeunes et les moins jeunes.
«C'est un très gros projet et nous n'avons pas encore fini d'investir! On reste dans le concept du labyrinthe bien entendu. C'est une activité sociale d'escalade en circuit fermé avec des sangles très sécuritaires et des harnais», souligne la directrice administrative, Thérèse Deslauriers.
Selon cette dernière, le labyrinthe suspendu bonifiera l'offre durant la saison estivale, mais il sera également praticable pendant l'hiver puisque certains jeux ont été conçus à cet effet. Par ailleurs, Mme Deslauriers souligne que, malgré les similitudes, il ne s'agit pas tout à fait de la même chose que l'aventure d'arbre en arbre.
«Quand on fait d'arbre en arbre et qu'on y va avec quelqu'un, on revoit souvent cette personne seulement à la fin de la journée, parce qu'on n'a pas tous le même rythme. Tandis qu'ici, en circuit fermé, peu importe le niveau dans lequel vous allez vous retrouver, vous allez toujours être en présence de la personne qui vous accompagne. Vous pouvez l'aider, la guider et l'amener vers le niveau où vous êtes rendus», explique-t-elle.
En attendant de pouvoir découvrir ces nouvelles installations, la saison hivernale bat son plein au Domaine de la forêt perdue. C'est d'ailleurs la première fois de son histoire que le domaine accueillait des gens avant le mois de décembre.
«Nous avons battu notre record en ouvrant le 30 novembre. Ça se passe vraiment très bien. Les gens avaient hâte et ils sont au rendez-vous. L'an dernier la saison avait été courte et les gens avaient hâte de recommencer et ils nous l'ont vraiment bien démontré depuis le début de la saison», confirme Mme Deslauriers.
Il faut dire que les conditions hivernales imposées par Dame nature ont favorisé la préparation des sentiers qui sont, selon la directrice, d'une qualité exceptionnelle cette année.